Un diplomate européen à l'investiture du président Raïssi en Iran: "Une erreur de jugement", selon Israël

Le ministère israélien des Affaires étrangères a regretté lundi la décision de Bruxelles d'envoyer le négociateur de l'Union européenne chargé du dossier nucléaire iranien, Enrique Mora, à l'investiture du nouveau président iranien Ebrahim Raïssi.

"La participation d'un représentant européen à cette cérémonie intervient juste après que l'Iran a tué deux civils, l'un d'eux étant d'un pays membre de l'Union européenne, lors d'un acte de terrorisme d'Etat contre un navire civil", a déclaré le ministère israélien dans un communiqué.

Cette décision est "surprenante et montre une erreur de jugement", a-t-il ajouté.


►►► A lire aussi: Qui est Ebrahim Raïssi, nouveau président ultraconservateur en Iran ?


Israël, ainsi que les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la Roumanie, accusent l'Iran d'avoir mené une attaque avec un drone contre un pétrolier géré par un milliardaire israélien en mer d'Oman.

L'attaque contre le pétrolier Mercer Street a fait deux morts, un Britannique employé par la société de sécurité Ambrey, et un membre d'équipage roumain, selon l'armateur Zodiac Maritime, une société internationale basée à Londres et gérée par Eyal Ofer.

Téhéran réfute ces accusations.

"La République islamique d'Iran n'hésitera pas à protéger sa sécurité et ses intérêts nationaux", a averti lundi le porte-parole des Affaires étrangères iraniennes Saïd Khatibzadeh. Elle "répondra immédiatement et de manière décisive à tout aventurisme", a-t-il insisté.

Les Etats-Unis ont promis pour leur part une "réponse collective" avec leurs alliés contre l'Iran.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK