Un couple homosexuel belge récupère son enfant bloqué en Ukraine

Illustration
Illustration - © Archives EPA

Après avoir combattu pendant des années la nature, les préjugés et les arcanes de la justice, deux Belges homosexuels vont finalement accueillir ce week-end leur fils, né en Ukraine d'une mère porteuse et échoué dans un orphelinat d'Etat.

Le petit Samuel, aujourd'hui âgé de deux ans et quatre mois, touchera pour la première fois le sol belge samedi soir à l'aéroport de Zaventem avec ses deux pères, Laurent Ghilain, 27 ans, et Peter Meurrens, 37 ans.

Ce couple marié installé dans la région de Montpellier (sud de la France) a déboursé quelque 90.000 euros et connu un long parcours d'obstacles avant d'apprendre, la semaine dernière, que le gouvernement belge les autorisait à réaliser leur rêve de paternité en délivrant un passeport à Samuel.

"Samuel a souffert depuis si longtemps que les psychologues s'attendent à une réunion difficile", a déclaré à l'AFP Laurent Ghilain, employé d'une salle de sport, père biologique du garçonnet, alors qu'il s'apprête à s'envoler pour aller chercher son fils.

Sauf difficultés de dernière minute avec les autorités ukrainiennes, que Laurent Ghilain n'exclut pas, les retrouvailles tant attendues doivent avoir lieu dans un pays d'Europe de l'Est, à l'abri des caméras, sept mois après leur dernière rencontre, a-t-il encore expliqué.

Samuel a été conçu en Ukraine, où la gestation pour autrui est autorisée.

Le tribunal de première instance de Bruxelles a reconnu début février le lien biologique entre Samuel et Laurent, ce qui a poussé le ministre des Affaires étrangères, Steven Vanackere, à lui délivrer un passeport vendredi.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK