Un conseiller communal Vlaams Belang partage son idéal nazi sur Facebook

Jef Leffelaer est conseiller communal Vlaams Belang à Stabroek. Sur sa page Facebook se trouve une vidéo sur les collaborateurs de la SS-Freiwilligen Sturmbrigade Langemarck : une brigade de volontaires de la Waffen SS composée de volontaires flamands qui ont combattu avec le régime nazi sur le front de l'Est durant la Seconde Guerre mondiale. Sous la vidéo, Jef Leffelaer commente : "nous nous battons encore pour le même idéal qu'eux." Un soutien clair au régime nazi qui rappelle les racines fascistes de membres du Vlaams Belang, loin de l'image édulcorée que Tom Van Grieken veut donner au parti d'extrême-droite flamand.


►►► 5 questions essentielles sur la collaboration à explorer sur cette plate-forme digitale 


Le directeur d'Unia, le Centre interfédéral pour l'égalité des chance, Patrick Charlier n'est pas surpris. Il rappelle qu'avant les élections, Unia se penchait déjà sur plusieurs dossiers de personnes proches du Vlaams Belang. "Ces personnes avait des comportements soit homophobes soit racistes pour lesquelles des procédures judiciaires ont été entamées".

Ces procédures sont en cours et Unia attend maintenant des condamnations. "Ces personnes visées ont été exclues du Vlaams Belang mais ça fait partie d'un vivier du parti".

Une enquête d'UNIA après un tract raciste à Alost

Suite à un courrier raciste anonyme a été distribué dans les boîtes aux lettres de personnes étrangères ou d’origine étrangère à Alost, les informant qu’elles n’étaient plus les bienvenues après la victoire électorale du Vlaams Belang. Le centre interfédéral pour l'Egalité des chances, Unia a ouvert une enquête mais dénonce une libération de la parole raciste. Pour Patrick Charlier, directeur d'Unia, "ce bruit de fond donne une espèce d'autorisation à avoir ce type de comportement qui est pourtant une forme d'incitation à la haine mais aussi une injure écrite à caractère raciste."

 

De plus en plus de déclarations éloignées du programme officiel du Vlaams Belang

Cette semaine, une autre déclaration avait soulevé la polémique : la nouvelle députée fédérale Vlaams Belang,Dominiek Sneppe, déclarait sur le mariage des couples homosexuels dans un journal local flamand : "Ces homosexuels, qui se marient ou ont des enfants, vont trop loin". Cette position ne cadre pas avec la ligne officielle du parti. Le Vlaams Belang se dit effectivement défenseur de la famille traditionnelle. Mais, dans son programme, le Vlaams Belang ne veut pas revenir sur les droits acquis des homosexuels. Face à ces déclarations, plusieurs partis flamands avaient tenu à rappeler l’importance des droits des homosexuels. A commencer par la N-VA.


►►► Homosexualité, islam: les faux pas du Vlaams Belang se multiplient 


 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK