Un collaborateur de la Chambre aurait été payé au noir pendant 18 ans

Ce ne sont pas deux, mais un collaborateur de la Chambre aurait reçu en noir 500 euros chaque mois depuis 18 ans, rapportent vendredi les journaux flamands du groupe Mediahuis. D'après l'enquête interne de la Chambre ouverte après des soupçons de mauvaise administration, ils percevaient cet argent en échange de la gestion du fonds de pension des députés.

Ce collaborateur était membre du conseil d'administration de l'ASBL Caisse de pension des députés, avec plusieurs parlementaires. Mais ce conseil d'administration n'a jamais vraiment travaillé. Il ne se réunit plus depuis des années et l'un des deux membres est lui-même à la retraite depuis 2011. Pourtant, ce dernier a continué à recevoir son "supplément" tous les mois.

Un complément qui n’apparaît nulle part

D'après un accord qui remonte à 1999, le collaborateur devait assurer la gestion du fonds de pension, et ce sans hausse de salaire. Mais, en échange, il recevait un complément qui n’apparaît nulle part dans les comptes officiels de la Chambre. Ces sommes devaient même être versées à son épouse après son décès.

L'affaire a été découverte à la fin de l'année dernière, par un réviseur d'entreprises mandaté par la Chambre.

Le président de la Chambre, Siegfried Bracke, a renvoyé le dossier au parquet de Bruxelles, qui ne l'a pas encore réceptionné. Il ne confirme pas les montants avancés par Mediahuis, à savoir 100 000 ou 200 000 euros sur 18 ans

 

Extrait du JT 13h:

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir