Un chauffard étranger sur deux ne s'acquitte pas de son amende de roulage

Radar Tronçon sur le boulevard Léopold III, à Bruxelles, en 2018
Radar Tronçon sur le boulevard Léopold III, à Bruxelles, en 2018 - © DIRK WAEM - BELGA

Sur les 900.000 conducteurs étrangers verbalisés sur les routes belges au cours des deux années passées, 37% ne se sont pas acquittés de leur amende, rapportent lundi Het Nieuwsblad et Gazet Van Antwerpen.

Cela représente un manque à gagner de 29 millions d'euros pour les caisses de l'Etat.

Les amendes impayées par des chauffards belges ne représentent quant à elles que 7% du total. La situation s'est déjà améliorée depuis l'été passé quand les conducteurs étrangers ont commencé à recevoir leurs amendes dans leur langue.


A lire aussi Dès 2021, la police belge installera plus de radars sur les routes et devra contrôler chaque année un conducteur sur trois


Le cabinet du ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne (Open Vld) compte sur la coopération européenne pour corriger la situation. Si une amende reste impayée, la Belgique émet un certificat qui est adressé au gouvernement du pays du conducteur en question qui peut assurer le suivi de l'affaire. "Si cela s'avère fructueux, les autorités peuvent alors conserver l'argent pour leur propre caisse de l'Etat.

Sujet JT du 30/06/2019: Modifications du prix des amendes routières

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK