Baromètre RTBF-La Libre: un Belge sur deux favorable à la fin du vote obligatoire

"Etes-vous favorable à l'idée que le vote ne soit plus obligatoire en Belgique, comme c'est par exemple le cas en France?" C'est la question posée dans un sondage RTBF-La Libre-Dedicated à un échantillon représentatif de 2881 électeurs belges. Le résultat est éloquent: un Belge sur deux est en faveur de la fin du vote obligatoire.

Pour la fin du vote obligatoire

49% des personnes interrogées sont pour la suppression du vote obligatoire. 41% sont contre et 10% sont sans avis. En examinant les résultats région par région, on constate que les écarts sont faibles. En Flandre, 51% des personnes interrogées sont pour la suppression du vote obligatoire, elles sont 49% en Région bruxelloise et 46% en Wallonie. Du côté des partisans pour le maintien du vote obligatoire, ils sont 44% en Wallonie, 41% en Région bruxelloise et 39% en Flandre. Enfin, dans chacune des trois Régions, 10% sont sans avis sur cette question.  

Qui sont ces électeurs en faveur de la fin du vote obligatoire? En Wallonie, la majorité se revendique du PTB (51%). En Région bruxelloise, de Défi, les ex-FDF (59%), et du CDH (58%). En Flandre, la plupart des personnes pour la suppression du vote obligatoire se disent proches du Vlaams Belang (67%), le parti d'extrême droite.

Le taux de participation

En cas de suppression du vote obligatoire, les électeurs ne seront plus obligés de se rendre aux urnes. Peut-on alors projeter le taux de participation? 65% des personnes interrogées disent qu'elles iraient toujours voter. 24% n'iraient plus. 11% ne savent pas encore. Ici aussi, les différences sont faibles entre les trois régions. En Région bruxelloise, 67% des personnes interrogées iraient voter. Elles seraient 64% en Wallonie et 65% en Flandre. Les électeurs qui ne se déplaceraient plus, représentent 25% en Wallonie, 23% en Région bruxelloise et 24% en Flandre. Les personnes sans avis représentent 10 à 11% des personnes interrogées dans les trois régions.

En Wallonie et en Région bruxelloise, ce sont essentiellement des électeurs du MR qui se rendraient aux urnes. En Flandre, ce sont les électeurs du CD&V et de l'Open VLD.

Du changement dans les résultats des élections

La suppression du vote obligatoire entraînerait des changements dans les résultats des élections mais uniquement en Wallonie et en Région bruxelloise. En Wallonie, tout d'abord, le MR passerait devant le PS: 26% des intentions de vote pour le MR, 25% pour le PS. Même constat pour la Région bruxelloise: le MR serait le premier parti avec 24% des intentions de vote. Le PS récolterait 17%. En revanche, il n'y aurait pas de changement en Flandre: la N-VA (26,2%) arriverait toujours loin devant le CD&V (15,6%) et l'Open VLD (15,1%).   

Sondage effectué par internet, du 2 au 6 septembre 2016, sur un échantillon strictement représentatif de 2881 électeurs belges. Les enquêtes ont été réalisées dans chacune des 3 régions de Belgique: 1002 en Flandre, 917 à Bruxelles (19 communes) et 962 en Wallonie. La sélection des répondants a été réalisée par internet dans le respect de quotas sur les principaux critères socio-démographiques (sexe, âge, actifs/non-actifs,…) et répartie de façon représentative entre les provinces de Flandre et de Wallonie et entre communes pour la Région Bruxelles-Capitale. La marge d’erreur maximale est de +/- 3,2 % sur les échantillons de Wallonie, de Bruxelles et de Flandre et de +/- 1,8 % sur l’échantillon total.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK