Un autre membre des Jeunes N-VA démissionne après un commentaire raciste

Un jeune homme de Beveren a démissionné de son poste de secrétaire auprès de Jong N-VA, la branche des jeunes membres du parti nationaliste flamand, pour les entités de Zwijndrecht et Burcht (province d'Anvers).
Un jeune homme de Beveren a démissionné de son poste de secrétaire auprès de Jong N-VA, la branche des jeunes membres du parti nationaliste flamand, pour les entités de Zwijndrecht et Burcht (province d'Anvers). - © SISKA GREMMELPREZ - BELGA

Un jeune homme de Beveren a démissionné de son poste de secrétaire auprès de Jong N-VA, la branche des jeunes membres du parti nationaliste flamand, pour les entités de Zwijndrecht et Burcht (province d'Anvers). Des commentaires offensants et à caractère raciste écrits par le jeune homme ont été mis au jour lundi sur les réseaux sociaux.

La démission de Yannick Dhondt, 23 ans, de "Jong N-VA" est évoquée mercredi dans de Gazet van Antwerpen, Het Belang van Limburg, Het Nieuwsblad et De Standaard. L'intéressé explique qu'il n'avait pas l'intention de "manquer de respect à un certain groupe de personnes". "Les réactions sur cette page étaient de l'humour, mais je reconnais à présent mon erreur. Si j'ai offensé certaines personnes, je m'en excuse", a réagi le jeune homme mardi sur Facebook, après sa démission.

Ex-membre de Schild & Vriend

Yannick Dhondt faisait référence au commentaire "Nate ­Higgers" (qui inverse les initiales des mots "Hate Niggers") posté sous un message à connotation raciste sur la page satirique "Vlaams Belang Mexico", et qu'il qualifie donc de "blague". Il y a an environ, ce même jeune membre de la N-VA avait aussi posté le message "Hitler did nothing wrong" ("Hitler n'a rien fait de mal", NDLR) en réaction à une publication sur Facebook du Comac, le mouvement des jeunes adhérents au PVDA, pendant flamand du PTB.

Yannick Dhondt était, jusqu'il y a peu, membre du groupe d'extrême droite flamand Schild & Vrienden, avec lequel il a pris ses distances après la diffusion du reportage de la VRT faisant état de propos racistes, sexistes, anti-sémites et homophobes au sein du mouvement

Soir Première 06/09/2018 : Décryptage avec Marc REYNEBEAU, éditorialiste au Standaard

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK