Aqualibi: l'accord intervenu comprend 7 licenciements

Le centre de loisirs était fermé depuis plusieurs jours
Le centre de loisirs était fermé depuis plusieurs jours - © Tous droits réservés

La direction du parc d'attractions Walibi et les syndicats sont parvenus vendredi après-midi après près de 6 heures de négociations à un protocole d'accord, a indiqué Serge Demanet, secrétaire CSC Alimentation et services Brabant wallon, à l'agence Belga.

Vendredi en fin d'après-midi, la direction (Compagnie des Alpes) et les syndicats sont tombés d'accord sur un projet qui doit encore être présenté au personnel et avalisé par lui. En attendant, les piscines vont pouvoir rouvrir après deux semaines de fermeture. Mais pas avant lundi matin, le temps de remettre toutes les installations en état.

Sept personnes seront licenciées, et bénéficieront d'un accompagnement, au lieu des 14 licenciements initialement annoncés. Une assemblée du personnel devra se prononcer le 7 janvier sur ce protocole d'accord, que les syndicats ont déjà approuvé. Une solution a été trouvée pour les travailleurs qui désiraient rester au sein de l'entreprise. La moitié des 14 licenciements annoncés seront bel et bien effectifs, mais même les travailleurs de moins de 45 ans qui quitteront la société auront droit à une procédure d'outplacement, a indiqué Serge Demanet. "Nous avons vraiment travaillé au cas par cas", a-t-il expliqué.

Un groupe de travail, qui rassemblera la direction de Walibi et des représentants des travailleurs, sera également mis sur pied pendant deux ans afin de réorganiser le travail au sein de l'entreprise, notamment pour ce qui concerne le recours aux intérimaires aux contrats à durée déterminée.

Les syndicats ont également obtenu une close de garantie d'emploi pour une durée de deux ans. "Une belle avancée", se félicitent-ils.

Une fois l'accord intervenu, les syndicats ont libéré l'accès aux deux parcs (Walibi et Aqualibi), comme il était convenu. La direction souhaiterait rouvrir le parc aquatique au plus vite, idéalement dimanche, mais Serge Demanet estime ce délai trop bref.

Le personnel était en grève depuis le 12 décembre, suite à l'annonce de 14 licenciements : 8 employés et 6 ouvriers qui travaillent dans les ateliers, c'est à dire ceux qui entretiennent les attractions lorsque le parc est fermé, comme c'est le cas actuellement en hiver. Sur les 14 licenciement prévus initialement prévus, on comptait trois délégués syndicaux.

Si l'accord est avalisé, le parc aquatique adjacent à Walibi pourrait rouvrir au cours du week-end.

RTBF avec Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK