Tunnels bruxellois : B. Grouwels confirme l'existence d'un rapport

Le Parlement bruxellois vient de se mettre d'accord pour organiser dès la semaine prochaine une Commission spéciale sur les tunnels. Elle réunira, en principe, les Commissions Infrastructure et Développement territorial.

En parallèle à la tenue des travaux de cette commission, les députés travailleront également à la mise sur pied d'une Commission parlementaire d'enquête pour faire toute la lumière sur la situation des tunnels bruxellois. La différence entre commission spéciale et commission d'enquête est que cette dernière possède les prérogatives d'un juge d'instruction et qu'on y témoigne sous serment. C'est une première dans l'histoire du Parlement bruxellois. 

Un rapport resté lettre morte 

Jeudi soir, la RTBF révélait l'existence d'un "master plan", un rapport de Bruxelles Mobilité de mars 2013, qui faisait état de graves défaillances dans les tunnels bruxellois et prévoyait des investissements lourds. 

Dans Jeudi en Prime, Rudi Vervoort (PS), le ministre-président du gouvernement bruxellois, affirmait n'avoir jamais eu connaissance de ce rapport. Ce vendredi, ce document suscite toujours un vif débat au Parlement bruxellois. 

Jamais vu...

Evelyne Huytebroeck, ministre Ecolo sous la législature précédente, affirme qu'elle n'a jamais eu vent de ce rapport, et qu'il n'est arrivé ni sur la table de son cabinet, ni même en inter-cabinet (réunion d'experts). Elle ajoute qu'en 5 ans sous la précédente législature, le cabinet de la ministre de la Mobilité, Brigitte Grouwels, (CD&V) n'a jamais demandé ou sollicité des budgets supplémentaires pour rénover ou effectuer des travaux dans les tunnels bruxellois.

L'opposition incrédule

Dans l'opposition, Vincent de Wolf (MR) fulmine: "Je ne peux pas croire qu'un tel document, avec de telles informations sur la situation des tunnels ne soit pas remonté jusqu'au gouvernement. Pour moi, c'est inacceptable que le gouvernement ait laissé courir un tel risque aux bruxellois, aux automobilistes. C'est de l'inaction. Nous demandons qu'une commission spéciale soit mise en place pour faire la lumière sur les responsabilités du gouvernement". 

Un début de mea culpa ?

Brigitte Grouwels, (CD&V) a fait une sortie remarquée à la tribune: "lorsque j'étais ministre de la mobilité, j'ai élaboré un master plan, un rapport sur les tunnels avec un plan d'investissements. Ce document a été distribué aux divers cabinets pour discuter de celui-ci en gouvernement. Mais ce sont les écologistes qui ont bloqué celui-ci. Les ministres n'ont peut-être pas eu ces documents en main, mais nous avons bien remis ceux-ci aux cabinets. S'ils disent le contraire, c'est faux".

"Madame Grouwels panique"

Celine Delforge, (Ecolo): "Je pense que Madame Grouwels panique ! Elle dit que nous avons bloqué ce master plan mais comment voulez vous que nous bloquions quelque chose qui n'a même pas été proposé et remis dans les divers cabinets ministériels. Sous la précédente législature, Mme Grouwels devait élaborer un master plan, elle ne l'a pas fait et aujourd'hui elle nous charge pour se dédouaner".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK