Tueurs du Brabant: la cellule d'enquête renforcée, notamment par le comité P

Le ministre de la Justice Koen Geens (CD&V) était en commission de la Justice de la Chambre ce mardi 31 octobre 2017.
Le ministre de la Justice Koen Geens (CD&V) était en commission de la Justice de la Chambre ce mardi 31 octobre 2017. - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

La cellule d'enquête sur les Tueurs du Brabant dispose de dix enquêteurs issus de la police judiciaire ainsi que de quatre enquêteurs venant du Comité permanent de contrôle des services de police (comité P), a indiqué ce mardi le ministre de la Justice, Koen Geens (CD&V), en commission de la Justice de la Chambre.

Après une concertation entre le collège des procureurs généraux et le directeur général de la police judiciaire, il a été décidé d'affecter cinq enquêteurs supplémentaires issus de la police judiciaire fédérale à la cellule qui en comptait déjà cinq (trois francophones et deux néerlandophones). Un analyste criminel bilingue fait partie des renforts.

Le parquet fédéral collaborera également

Les quatre enquêteurs du comité P, chargé du contrôle des services de police, seront également intégrés à la cellule vu les indices d'implication de (ex-) fonctionnaires de police. En fonction des besoins ultérieurs, des policiers supplémentaires pourront être mobilisés.

Le parquet fédéral fournira également sa collaboration à l'enquête en raison de ses connaissances en matière de stratégie d'enquête, de méthodes particulières de recherche et d'aide aux victimes.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK