Tueries du Brabant: un nouveau limogeage

Un second enquêteur de la Cellule Brabant wallon a été limogé, relayent ce jeudi les quotidiens La Dernière Heure et De Morgen. Ce départ forcé concerne un enquêteur disposant de 15 ans d'ancienneté au sein de la Cellule Brabant wallon.

Cet inspecteur a donc une expérience et une connaissance approfondie du dossier.

La Cellule avait déjà dû se séparer en février dernier de son chef d'enquête francophone, le commissaire Lionel Ruth.

Ce limogeage est administratif. Selon les information de La Dernière Heure, sa mise en cause, si elle n'a pas un caractère judiciaire à la différence de celle du commissaire Ruth, n'en porte pas moins sur la qualité du travail. Des sources parlent de "disparition du contrat de confiance".

Ce limogeage réduit à six le nombre actuel d'enquêteurs en charge "du plus lourd mystère policier de l'histoire du pays" - 28 victimes tuées entre septembre 1982 et novembre 1985 - sans qu'une solution n'ait été trouvée à ce jour.

Six enquêteurs, c'est autant que les effectifs de la cellule à la date du 30 juin 2008, quand il avait été jugé que c'était insuffisant et décidé de la renforcer de sept unités, rappelle encore La DH.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK