Tuerie de Termonde: témoignage d'un chirurgien

"En tant que chirurgien, j'ai été submergé vendredi par un sentiment d'impuissance absolue", a-t-il témoigné lundi lors d'un point presse organisé par les autorités locales.

Marc Bosiers, spécialiste en chirurgie vasculaire et chef du service médical de l'hôpital général Sint-Blasius, à Termonde, a opéré le petit Leon avant qu'il ne décède. "Il était blessé trop grièvement pour s'en sortir. Il a lutté comme un ours. J'ai rarement vu quelqu'un survivre aussi longtemps avec de telles blessures", a relevé le chirurgien.

L'infirmière en chef du service d'urgence de l'hôpital, Katia Verstraete, a tenu à remercier le personnel qui a offert son aide spontanément pour gérer le nombre de soins nécessaires après la tuerie. L'administrateur délégué de l'hôpital, Hugo Casteleyn, a souligné que les premières pensées du personnel allaient aux victimes et à leurs familles. "L'hôpital est toujours en deuil", a-t-il dit.

De son côté, le bourgmestre de Termonde, Piet Buyse, a félicité le personnel de l'hôpital pour son professionnalisme. "Je suis fier de notre hôpital", a-t-il ajouté.

L'agresseur de la crèche du Pays des fables a assassiné vendredi deux bébés de 6 et 9 mois, tué une employée de la crèche qui tentait de s'interposer et a blessé dix autres enfants, certains très grièvement, et deux adultes.

(Belga)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK