Trop de ministres en Belgique? Ce n'est pas un cas à part dans le monde

Trop de ministres en Belgique? Ce n'est pas un cas à part dans le monde
Trop de ministres en Belgique? Ce n'est pas un cas à part dans le monde - © ERIC LALMAND - BELGA

"En Belgique, il y a trop de ministres", "Chez nous, il y a tellement de niveaux de pouvoir, qu'il est difficile de s'y retrouver", ces petites phrases ne sont pas rares et favorisent un sentiment d'antipolitisme.

Pour bon nombre, la Belgique sort du lot par sa structure politique lourde et compliquée. Avec le gouvernement fédéral, le gouvernement de la Communauté flamande, le gouvernement de Wallonie, le gouvernement de la Communauté Wallonie-Bruxelles, le gouvernement de la Communauté germanophone et le gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale.

Aujourd'hui, tout niveau de pouvoir confondu, il y a, si je n'ai oublié personne, 48 ministres. Un nombre important mais qu'il faut pouvoir relativiser par rapport à nos pays voisins, très différents en terme d'architecture politique. 

La France

L'actuel gouvernement d'Edouard Philippe compte une vingtaine de ministres et dix-sept secrétaires d'Etat. En Belgique, le gouvernement fédéral ne peut dépasser 15 ministres, même si on y rajoute souvent également quelques secrétaires d'Etat. 

La France n'est pas un Etat fédéral mais il compte aussi des régions. Il y en avait encore 22 en 2015. Aujourd'hui, elles sont treize: les Hauts-de-France avec Lille comme chef-lieu, l'Ile de France, la Normandie… Ces régions ont des compétences en matière de transport, d'aménagement du territoire, d'environnement, de culture ou d'enseignement.

Ce sont les régions qui gèrent, par exemple, la construction et l'entretien des lycées. Ces régions ont à leur tête un Président, qui ne porte pas le titre de ministre. Une nuance importante et pourtant, il a du poids et du pouvoir. Et le Président compte une quinzaine de vice-présidents qui ont chacun, une attribution bien précise. Et les treize régions de France ont cette même structure. Avec, bien sûr, une assemblée composée d'élus régionaux. 

La France compte aussi 101 départements qui ont aussi à leur tête, un Président et des vice-présidents plutôt nombreux. Et les départements ont des compétences en matière de culture, de tourisme, de sécurité, d'environnement ou de logement...Avec, bien sûr, une assemblée composée d'élus départementaux. La région des Hauts-de-France, par exemple, compte cinq départements: le Nord, le Pas-de-Calais, la Somme, l'Aisne et l'Oise.

L'Allemagne

L'Allemagne est un Etat fédéral. Avec une structure qui ressemble plus à la Belgique. Le gouvernement d'Angela Merkel compte seize ministres. Mais l'Allemagne compte aussi dix-sept Landër.

Chaque Land, comme les régions et communautés en Belgique, a à sa tête un ministre-président et de nombreux ministres. La Rhénanie-du-Nord-Westphalie, le land le plus peuplé d'Allemagne, a dix-sept millions d'habitants et treize ministres. La Sarre compte moins d'un million d'habitants mais son gouvernement a sept ministres. 

Chaque gouvernement régional a des compétences importantes en matière de justice, d'enseignement, de santé et d'environnement. Il y a donc, par exemple, dix-sept ministres de l'Education en Allemagne, plus bien sûr le ministre de l'Education du gouvernement fédéral. Mais différence fondamentale avec le système belge, il y a une hiérarchie claire des normes entre les niveaux de pouvoir. 

Bref, l'Allemagne compte également beaucoup de ministres.

Idem au Canada, autre Etat fédéral. Le gouvernement de la province du Québec a, par exemple, plus de vingt-cinq ministres pour une population de 8 millions d'habitants. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK
JT 13h
en direct

La Une

JT 13h