Tronc commun: plus d'exigences en langues mais pas réaliste pour tous…

Tronc commun : plus d’exigences en langues mais pas réaliste pour tous…
Tronc commun : plus d’exigences en langues mais pas réaliste pour tous… - © JASPER JACOBS - BELGA

A quoi ressembleront les cours dans le futur tronc commun prévu par le fameux Pacte d’excellence ? Cela avance pas à pas pour définir ce qui figurera dans ce cursus scolaire commun à tous les élèves depuis la maternelle jusqu’à désormais la fin de la troisième secondaire.

Après les référentiels de maternelles, les référentiels cette fois de la première primaire à la troisième secondaire ont été rédigés par les experts et présentés mardi au parlement de la Communauté française.

Sans trop de surprise, l’apprentissage des langues étrangères est renforcé avec un éveil aux langues dès la deuxième primaire, puis l’apprentissage d’une première langue étrangère dès la troisième primaire et une seconde langue étrangère dès la deuxième secondaire. Un apprentissage plus précoce donc, avec du coup aussi une maîtrise attendue plus précoce aussi pour ces deux langues. La volonté est que les élèves atteignent, à 15 ans, le niveau en langue moderne qu’ont les rhétos actuellement.

"Actuellement impossible"

Mais cet objectif est-il réaliste ? "Pour moi, actuellement c’est impossible" estime Kelly Hantson, professeur de langues en début de secondaire. "On n’est pas dans les conditions propices. On a l’impression que le tronc commun est basé sur le profil nordique où les élèves sont quinze par classe accompagnés de deux enseignants. Nous, on est 25 en moyenne pour un seul enseignant. Il y a une pénurie d’enseignants en langue et on n’a pas de moyens. C’est très beau de nous dire que l’enfant sera capable mais il faut nous donner les moyens. Actuellement, on les a pendant cinquante minutes. S’ils sont 25, ils auront deux minutes de parole. Je ne pense pas qu’un enfant puisse progresser, s’exprimer et même corriger en deux minutes."

On retiendra aussi que deux heures de latin obligatoires sont bien introduites pour tous les élèves en deuxième et troisième secondaire. Ces cours de latin sont vus comme un soutien à la maîtrise du français. Une matière que la Pacte entend aussi renforcer à travers ces référentiels.

Mais tout cela n’est pas pour demain. Ces référentiels seront introduits progressivement, au fur et à mesure de la mise en application du tronc commun. Dès septembre pour les 2 premières années de primaire et 2026 pour la première secondaire. En parallèle, le gouvernement aura dû adapter la formation des enseignants à ces référentiels. Il devra aussi trouver des solutions au problème majeur de la pénurie d’enseignants, et par exemple des profs de langues.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK