Trois questions à Pedro Facon, le "monsieur corona" fédéral confirme un changement de stratégie

Le commissaire corona Pedro Facon, chargé de coordonner la réponse belge à l'épidémie de coronavirus, a répondu aux questions de notre collègue Rachel Crivellaro à propos des décisions prises ce mardi lors du Comité de concertation. Des mesures qui marquent une rupture claire avec l'attentisme des derniers mois et qui ouvrent la voie à un déconfinement de plus en plus large. Des mesures qui demeurent néanmoins tributaires de l'état des soins intensifs comme s'est empressé de le rappeler le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke.  

Pedro Facon, déconfiner en plusieurs étapes est-ce la bonne stratégie ?

En réalité on est actuellement sur un point de basculement. On sort graduellement d’une gestion de crise aiguë vers une gestion proactive de risques et donc cela demande d’assouplir et de redémarrer la société dans ses différents secteurs. Mais simultanément on doit encore renforcer davantage les lignes de défense dans des domaines comme le testing, la ventilation, l’isolation et la quarantaine. C’est ce qui a été décidé à ce stade et plusieurs décisions importantes ont été prises dans cette direction. C’est le cas pour la ventilation par exemple, je suis content de constater qu’on a progressé.

Face aux incertitudes sur l’arrivée de nouveaux variants est-ce le bon agenda ?

C’est évidemment une question difficile mais nous entrons pleinement dans ce basculement de stratégie avec la gestion de risques ce qui signifie que l’on n’a pas de certitude. A l’heure actuelle on est confronté d’une part avec une campagne de vaccination qui accélère, qui marche bien, on a aussi des chiffres plutôt positifs mais dans le même temps on peut avoir des variants qui viennent perturber notre gestion donc c’est toujours difficile de dire quand le meilleur moment est là. Mais je comprends parfaitement que la société, les acteurs économiques, les décideurs politiques veuillent tracer des perspectives de sortie de crise.

Est-ce à dire que le comité de concertation a décidé de prendre un risque ?

On prend tous les jours des risques mais j’observe qu’ici c’est conditionnel. Il y a des seuils épidémiologiques définis, une campagne de vaccination qui doit se poursuivre de manière normale et comme affirmé déjà, c’est maintenant important de renforcer certaines mesures techniques comme la ventilation pour l’Horeca, les salles de fête et de fitness. La décision est là avec des normes de ventilation qui seront définies. On doit maintenant accompagner les utilisateurs de ces équipements et par la suite bien entendu contrôler tout cela.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK