Trois fautes de néerlandais sur la plaque commémorative du 60e anniversaire de l'indépendance du Congo: elle sera remplacée

Trois fautes de néerlandais sur la plaque commémorative du 60e anniversaire de l'indépendance du Congo inaugurée à Ixelles
Trois fautes de néerlandais sur la plaque commémorative du 60e anniversaire de l'indépendance du Congo inaugurée à Ixelles - © Tous droits réservés

A l'occasion du 60e anniversaire de l'indépendance du Congo, célébré mardi, la Première ministre Sophie Wilmès s'est rendue à Ixelles pour l'inauguration d'une plaque commémorative.

La Première ministre, comme le souverain, appelle à mieux appréhender le passé et cela passera par la commission parlementaire "vérité et réconciliation". Pour Sophie Wilmès, "en 2020, nous devons être en capacité de regarder ce passé partagé avec lucidité et discernement. Un passé également empreint d’inégalité et de violence vis-à-vis des Congolais. Comme pour d’autres pays européens, l’heure est venue pour la Belgique d’entamer un parcours de recherche, de vérité et de mémoire. Tout travail de vérité et de mémoire passe d’abord par la reconnaissance de la souffrance. Reconnaître la souffrance de l’autre."

Le hic, c'est que selon les médias flamands, trois fautes de grammaire se sont glissées dans la traduction en néerlandais de l'inscription figurant sur cette plaque.

Celle-ci traduit en effet l'anniversaire par "het verjaardag", alors que l'article correct est "de verjaardag".

La RDC en néerlandais se dit "‘Democratische Republiek Congo" et non "van Congo".

Et enfin "inauguré" ne se traduit pas "ingehuld" comme sur la plaque, mais bien "ingehuldigd".

Au moment où tous les regards sont braqués sur cette commémoration, ça fait mal aux yeux, souligne De Standaard...

Ixelles présente ses excuses pour "la controverse qui semble avoir surgi à propos de certaines fautes d'orthographe dans la version néerlandaise de la plaque commémorative". Elle regrette cette situation et posera une nouvelle plaque corrigée le plus tôt possible, probablement vendredi. La traduction néerlandaise comporte plusieurs erreurs telles que "het 60ste verjaardag", "ingehuld door" et "Burgmeester van Elsene".

"Nous nous excusons auprès de ceux qui ont interprété ces erreurs d'écriture comme un manque de respect, ce qui n'est absolument et bien sûr pas le cas", a fait savoir la commune d'Ixelles.