Trois écoles et deux asbl belges reçoivent le "Label européen des langues"

Trois écoles et deux asbl reçoivent le "Label européen des langues"
Trois écoles et deux asbl reçoivent le "Label européen des langues" - © Belga

Trois établissements scolaires et deux asbl ont reçu mercredi un "Label européen des langues". Les projets primés devaient correspondre à une des trois priorités suivantes: l'acquisition de compétences culturelles ou linguistiques à des fins d'insertion socio-professionnelles, l'ouverture à la diversité dans les établissements scolaires ou l'apprentissage informel des langues.

Une école de l'enseignement fondamental a été primée, l'école communale du Centre de Malmédy.

Avec sept écoles partenaires de la Grande Région (France, Allemagne, Luxembourg et Belgique), elle a créé une plate-forme numérique, www.universallanguage.eu, pour apprendre et enseigner les langues étrangères de manière ludique.

"Le Monde des Possibles"

Dans l'enseignement secondaire, deux écoles ont été distinguées. L'Institut Saint-Joseph Sacré-Coeur de la Roche-en-Ardenne a créé plus de 120 karaokés illustrés, regroupés dans un site internet. L'Athénée Royal de Beaumont a pour sa part conjugué l'apprentissage de l'espagnol en diverses activités créatives, ludiques et théâtrales tout en oeuvrant contre le harcèlement.

Côté asbl, "Le Monde des Possibles" à Liège, a offert à des femmes migrantes une formation linguistique poussée dans le but de mettre sur pied un service d'interprétariat autogéré en milieu social. L'asbl bruxelloise "Le Maître Mot" a permis à des adultes en apprentissage du français d'explorer la narration sonore, sur le thème de Bruxelles.

Enfin, un "Prix du jury" a été octroyé à la section fondamentale de l'Ecole Internationale "Le Verseau" de Bierges qui "a créé un environnement pédagogique basé sur le multilinguisme et l'interculturalité." Le prix est décerné par la Fédération Wallonie-Bruxelles, le FOREM, Bruxelles-Formation, l'AEF-Europe et Epale, avec le soutien de la Commission européenne.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK