Tribunal correctionnel de Bruxelles : début du méga procès pour trafic de véhicules d’occasion

81 prévenus vont être jugés pour une escroquerie à grande échelle dans le milieu de la vente de véhicules d’occasion. Le procès s’ouvre ce lundi à Bruxelles. Il fait suite à une vaste enquête et un grand coup de filet mené essentiellement au sein de la communauté des gens du voyage en mai 2019.

C’est un grand procès qui s’ouvre ce lundi 19 avril à 13 heures au bâtiment Justicia, ancien siège de l’Otan à Bruxelles. Il va durer trois mois, à raison de 4 jours par semaine. 81 personnes se trouvent sur le banc des accusés. La plupart comparaissent libres ou profitent d’une mesure adaptée de détention préventive et sont sous bracelet électronique.

Les préventions retenues sont l’escroquerie, la tentative d’escroquerie, l’extorsion et vol avec violence, l’organisation criminelle, le faux en écriture, le blanchiment, le recel, l’accès non autorisé à des systèmes informatiques et la rétention d’information. Diverses infractions économiques et des infractions liées à la détention d’armes sont aussi visées. La période infractionnelle globale allant de 2014 à mai 2019.

Un dossier corruption active et passive sera également jugé dans le même temps. Il s’agit, par exemple, de personnel de la DIV ayant accordé des immatriculations illégales.

5 images
503 escroqueries de véhicules d’occasion constatées. © Tous droits réservés

Plus de 500 escroqueries

503 escroqueries à la vente de véhicules ont été constatées. Le processus employé, toujours le même, était bien rodé. Il visait à contacter des personnes vendant leurs voitures. Les prétendus acheteurs payaient via une application smartphone et montraient un reçu falsifié. Les victimes découvraient la supercherie quelques jours après la vente, leurs comptes n’ayant pas été crédités des sommes convenues. Ce laps de temps permettait aux escrocs de prendre la fuite et d’envoyer les véhicules l’étranger.

L’instruction judiciaire avait été ouverte début octobre 2018.

Opération policière d’envergure

Le 7 mai 2019, 1200 policiers avaient été mobilisés pour une gigantesque opération200 perquisitions sur 19 sites, essentiellement au sein de la communauté des gens du voyage à Bruxelles et Charleroi.

" De manière plus détaillée, 90 caravanes, 91 véhicules et 34 biens immobiliers, principalement des maisons, appartements et villas, ont été saisis hier dans le dossier blanchiment ", avait alors précisé Eric Van Duyse, porte-parole du parquet fédéral. " Par ailleurs, 1 million d’euros au total a été saisi dans divers endroits ainsi que 23 montres haut de gamme ".

Les saisies avaient visé des véhicules infractionnels et des biens dans lesquels l’argent a pu être réinvesti pour le volet blanchiment. Les policiers avaient également confisqué une arme automatique, des armes de poing ou encore des fusils.

5 images
Armes saisies en mai 2019. © Tous droits réservés
5 images
© Tous droits réservés
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK