Le transfert de compétences fiscales vers Namur se passe sans trop de mal

Une série de matières, aujourd'hui, gérées par le Fédéral vont passer aux Régions et Communautés
Une série de matières, aujourd'hui, gérées par le Fédéral vont passer aux Régions et Communautés - © Bia bouquet

Les transferts de compétences se préparent. Une série de matières, aujourd'hui, gérées par le Fédéral vont passer aux Régions et Communautés. Avec elles, des centaines de fonctionnaires. Des fonctionnaires qui changent de boulot parfois aussi de ville et surtout d'habitudes. Certains ont déjà franchi le pas à Namur.

L'administration fiscale wallonne, dirigée par Patrick Meurice a changé de visage le premier janvier dernier. Environ 200 fonctionnaires wallons ont été rejoints par une bonne centaine de nouveaux collègues venus de l'administration fédérale :

"C'est quelque chose de colossale au niveau des mentalités et du choc culturel éventuel car la Région a désormais davantage de compétences fiscales. On passe entre 100 et 200 millions d'euros à quasi 900 millions de recettes fiscales traitées par l'administration fiscale de Wallonie à Namur".

Amélie Gotfroi travaillait à Bruxelles. Elle vient de rejoindre l'administration régionale à Namur. Ses dossiers, ce sont certaines taxes automobiles passées dans le giron de la Région. Mais elle doit désormais aussi s'occuper d'autres taxes wallonnes qu'elle ne traitait pas auparavant. Tout le monde a donc des choses à apprendre à tout le monde :

"Eux pour les matières qu'ils géraient déjà comme la redevance télé. Nous n'avons aucun problème d'aller vers eux pour leur poser des questions. Eux, dans l'autre sens, cela va de la même façon. Quand on est en mesure de les aider, on le fait volontiers".

Un échange auquel participe et dont profite aussi Angélique Van Belle. Elle, elle travaillait déjà pour la Région où elle a accueilli ses nouveaux collègues :

"Tout le monde sait qu'il va y avoir des petits problèmes mais il y a vraiment une cohésion qui s'est créée et à partir de ce moment-là, on ne peut qu'avancer".

Patrick Meurice, le directeur général de l'administration fiscale wallonne tire un premier bilan positif de ce transfert de compétences et de personnel : "L'intégration a marché, la mayonnaise à pris".

Rassurant pour le reste de l'administration wallonne qui s'apprête à accueillir des centaines d'autres fonctionnaires venus du Fédéral.

 

Rudy Hermans

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK