2ème pilier: tous les travailleurs désormais éligibles à la pension complémentaire de leur entreprise

un projet de loi du ministre Daniel Bacquelaine selon lequel le salarié ne devra plus attendre ses 25 ans et ne devra plus avoir travaillé dans l'entreprise depuis au minimum un an.
un projet de loi du ministre Daniel Bacquelaine selon lequel le salarié ne devra plus attendre ses 25 ans et ne devra plus avoir travaillé dans l'entreprise depuis au minimum un an. - © BENOIT DOPPAGNE - BELGA

La Chambre a adopté jeudi à une quasi-unanimité (abstentions PTB et VB) un projet de loi du ministre Daniel Bacquelaine selon lequel le salarié ne devra plus attendre ses 25 ans et ne devra plus avoir travaillé dans l'entreprise depuis au minimum un an, pour avoir droit à la pension complémentaire proposée par son employeur.

Plus de limite d'âge, ni de durée de contrat

Ce faisant, le projet va plus loin que la directive européenne sur la mobilité des travailleurs, qu'il transpose. La nouvelle mesure entrera en vigueur le 1er janvier 2019. Elle recueille l'assentiment des syndicats. En revanche, les employeurs font la grise mine.

Environ 75% des travailleurs du secteur privé cotisent pour une pension d'entreprise en complément de leur pension légale. À cet effet, l'employeur et l'employé versent une partie du salaire à un assureur-pension ou à un fonds de pension.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK