Toujours des incertitudes sur la rentrée de la Chambre demain

Toujours des incertitudes sur la rentrée de la Chambre demain
Toujours des incertitudes sur la rentrée de la Chambre demain - © DIRK WAEM - BELGA

Côté francophone, Zakia Khattabi, la co-présidente d'Ecolo, le MR et le PS notamment n'acceptent pas que Dries Van Langenhove, député Vlaams Belang, inculpé depuis lundi pour des infractions à la loi contre le racisme et le négationnisme, soit demain au perchoir de la Chambre à côté de Patrick Dewael. Pour eux, il est inacceptable qu'un élu d'extrême-droite puisse jouer un rôle lors de la rentrée du parlement.

Il n'y aura pas de note juridique

Le MR avait demandé une note au service juridique de la Chambre pour évaluer ce qui était possible pour éviter l'élu du Vlaams Belang au perchoir. Mais voilà, la Chambre n'a aujourd'hui plus de président, Siegfried Bracke, le président sortant n'a pas été réélu. Et il n'y a pas non plus de Conférence des présidents, où se retrouve notamment les chefs de groupe des partis représentés à la Chambre, pour pouvoir demander cette note juridique. Résultat, la balle est à nouveau dans le camp de Patrick Dewael, Open VLD, qui officiera demain comme président de la Chambre en fonction de son ancienneté comme parlementaire. Bref, le suspense demeure.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK