Tihange: le béton s'effrite à nouveau

D'une épaisseur de 80 centimètres, l'enceinte extérieure du réacteur est réalisée en béton fortement armé et renforcé de nombreuses barres en acier. Son rôle est de protéger le réacteur contre des agressions extérieures, comme la chute d'un avion. Plusieurs membres de l'Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN) se sont rendus sur place jeudi pour obtenir des informations. Selon Tihange, "les carottages jusqu'à 30 cm de profondeur sont en cours d'analyse". Un proche du dossier ajoute que des questions ont été posées à Electrabel et qu'il faut "examiner le processus de dégradation et vérifier que le béton ne devient pas poreux." "C'est un peu curieux et préoccupant", indique pour sa part un contrôleur. "Mais à ce stade, on manque d'informations. Electrabel doit en tout cas démontrer que c'est inoffensif et que l'on peut maîtriser le phénomène. Et il faudra vérifier si les autres bâtiments ne sont pas concernés." La sécurité n'est toutefois pas mise en danger. Le réacteur est en effet à l'arrêt et a été vidé de son combustible. Par ailleurs, une seconde enceinte se trouve sous l'enceinte touchée par le problème.

"Ces dégradations sont connues" assure Electrabel

Les dégradations locales sur l'enceinte extérieure de Tihange 2 sont connues depuis plusieurs années et les travaux nécessaires à la réparation de celle-ci sont en cours, a toutefois indiqué Electrabel en réaction à l'article paru samedi matin.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK