Theo Francken porte plainte pour les dégâts occasionnés à sa voiture à Verviers

L’ex-secrétaire d’État dépose plainte pour les dégâts occasionnés à son véhicule, ce mardi soir à Verviers.

Theo Francken devait donner une conférence pour y présenter son livre. En raison de l’agitation sur place, il a préféré faire demi-tour. Bien qu’attendu par de nombreux sympathisants à l’intérieur de l’hôtel, 200 manifestants étaient présents à l’extérieur : syndicats, associations, gilets jaunes, simples citoyens, et même élus politiques, avec la bourgmestre Muriel Targnion.

La police est intervenue pour éviter que la situation ne dégénère, et a dû faire usage de gaz lacrymogène. Le nationaliste a quant à lui tweeté pour annoncer que la conférence était annulée. « La police ne peut pas garantir ma sécurité », a-t-il indiqué, dénonçant « des actes de vandalisme commis par des militants d’extrême gauche ». Il a également dénoncé la présence de la bourgmestre de Verviers parmi les manifestants.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK