Theo Francken convoqué par Charles Michel pour une mise au point sur sa communication

Dans le dossier des soudanais rapatriés dans leur pays et la polémique qu'il a suscité, Charles Michel (MR) lançait ce jeudi un appel à la nuance, un appel qui s'adressait aussi à Theo Francken (N-VA). Dans la foulée, le Premier ministre confirmait qu'il avait bien convoqué le secrétaire d'État pour mettre les choses au point sur sa communication considérée comme provocatrice.

Aucune information n'a filtré après la rencontre qui s'est déroulée à l'issue du Conseil des Ministres. On ignore si le premier ministre a imposé des balises formelles à son secrétaire d'état.

Il faut que la communication corresponde à la politique du gouvernement

Pour le vice-premier ministre Didier Reynders, cette entrevue était nécessaire : "Ce n'est pas une question de mieux s'exprimer mais plutôt de s'exprimer différemment, peut-être en n'allant parfois pas aussi loin dans des réactions immédiates comme des tweets ou un certain nombre d'autres éléments. On a une politique qui je crois est dans la continuité de ce que l'on a fait sous le gouvernement précédent, mais il faut que la communication corresponde à cette politique. C'est simplement ça qui va être discuté entre le Premier ministre et le secrétaire d'État". 

Du côté de la N-VA, on fait plutôt le gros dos. "Il faut toujours être attentif à sa communication, commente Jan Jambon, ministre de l'Intérieur. Je pense que Theo s'est excusé pour ce qu'il a mal dit donc pour moi, c'est terminé". Mais alors pourquoi cet entrevue avec Charles Michel ? "Il faut demander au Premier ministre", répond Jan Jambon.

L'objectif de la rencontre Michel-Francken était de faire retomber la tension au sein du gouvernement, mais aussi, plus largement, autour du dossier asile et migration qui occupe le devant de l'actualité depuis plus de trois semaines.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK