Théo Francken autorise la libération de sans-papiers d'un centre fermé pour faire de la place aux migrants en transit

Théo Francken autorise la libération de sans-papiers d'un centre fermé pour faire de la place aux transmigrants
Théo Francken autorise la libération de sans-papiers d'un centre fermé pour faire de la place aux transmigrants - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

Soixante sans-papiers ont été libérées du centre fermé pour illégaux de Merksplas afin d'y faire de la place pour des migrants qui transitent illégalement par la Belgique, s'étonne samedi Frank Wilrycx (Open Vld), le bourgmestre de cette commune de la province d'Anvers, dans les colonnes du Het Nieuwsblad, De Standaard et de Gazet van Antwerpen. Les familles de ces personnes sont venues les y récupérer ou ont pris le train en direction de la côte.

Une information que le secrétaire d'Etat à l'Asile et à la Migration Theo Francken (N-VA) a confirmé. Il précise qu'il est question de moins de soixante individus. "Nous ne pouvions pas faire autrement", dit-il. "Les transmigrants qui veulent aller en Angleterre causent plus d'inconvénients que les 'illégaux ordinaires' vivant quelque part dans la clandestinité. C'est pour cela que nous avons posé ce choix."

D'après Theo Francken, le but est d'ouvrir "espérons rapidement" de nouveaux centres avec de la place supplémentaire.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK