Thalys: quand S. Bracke (N-VA) s'en prend à J. Galant... Sans le vouloir

Le président de la Chambre, Siegfried Bracke (N-VA) aurait sans doute dû tourner sept fois les pouces au-dessus du clavier de son smartphone avant de tweeter ce lundi matin.

En effet, l’ancien journaliste de la VRT voulant rappeler ses anciens confrères à l’ordre s’est fendu d’un petit message cinglant et sans ménagements pour ces derniers.

"Quiconque parle ‘d’incident’ à propos de ce qui s’est passé dans le Thalys est un militant, un combattant, un travailleur social… Mais au grand jamais un journaliste ?!".

Un point de vue tranché, peut-être pas très étayé mais nous sommes sur Twitter et les argumentations en 140 signes sont par essence condamnées à en rester au stade embryonnaire.

Le problème, car il y en a un, de cette sortie publique ne réside donc pas dans l'éventuel manque d’arguments à l’appui de sa thèse mais bien dans le fait qu’il va à contresens de la pratique... d’une des ministres de sa propre majorité.

En effet, la ministre fédérale Jacqueline Galant (MR) a elle-même évoqué les évènements de vendredi dans le Thalys en parlant d’un "incident".

Le rappel (aux journalistes) reste cependant d’actualité: la terminologie utilisée par les ministres est effectivement souvent orientée. De là à estimer que ceux qui parmi cette corporation en reprennent l'usage à leur compte ne sont plus dignes de leur profession, il y a un pas que nous laissons Siegfried Bracke franchir seul.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK