Terrorisme : serions-nous tirés d'affaire ?

Terrorisme : serions-nous tirés d'affaire ?
Terrorisme : serions-nous tirés d'affaire ? - © JOHN THYS - AFP

On l'annonçait en ce début de cette semaine : les militaires qui patrouillent dans les gares et stations de métro pourraient bientôt être renvoyés dans leur caserne. Ils seront remplacés par des agents de police du service fédéral. Du côté de la police, on tire la sonnette d'alarme : le recrutement n'est pas assez rapide pour assurer cette mission.

Mais que doit-on comprendre par ce retrait des militaires? La menace terroriste serait-elle moins importante qu'avant? Ou les policiers seront-ils équipés comme leurs prédécesseurs de l'armée?

C'est aussi l'occasion de s'interroger, au lendemain de la Journée Internationale du Souvenir en hommage aux victimes des attentats, sur la menace terroriste chez nous.

La Foire du Midi a retrouvé sa fréquentation historique, l'Horeca et le secteur hotelier soulignent une bonne saison touristique...On ne ressent plus d'effets collatéraux des attentats, mais sommes-nous vraiment plus en sécurité qu'avant, ou nous sommes-nous "habitués" à vivre dans un climat particulier?

Où en est le travail du CAPREV (Centre d’Aide et de Prise en charge de toute personne concernée par le Radicalisme et les Extrémismes Violents), quels sont ses résultats?

Et au niveau international, l'organisation terroriste État islamique a essuyé plusieurs défaites ces derniers temps, en Irak et en Syrie...en est-elle pour autant affaiblie? La menace d'attentats à l'échelle internationale est-elle aussi importante qu'avant?

Pour en parler, Marie Vancutsem reçoit autour de la table de "Débats Première" ce mercredi 22 août dès 12h, Rachid Madrane, ministre de l’Aide à la Jeunesse, des Maisons de Justice, des Sports et de la Promotion de Bruxelles à la Fédération Wallonie-Bruxelles, chargé de la tutelle sur la Commission communautaire française de la Région de Bruxelles-Capitale, Michaël Dantinne, professeur de criminologie et membre du Centre d’Etude sur la Radicalisation et le Terrorisme de l’Université de Liège, Joseph Henrotin, spécialiste de la défense, docteur en sciences politiques et chargé de recherche au Centre d'Analyse et de Prévision des Risques Internationaux et à l'Institut de Stratégie comparée et Vincent Gilles, président du syndicat SLFP police.

Donnez-nous votre avis

On attend vos réactions :

  • Par téléphone au 02/737.37.07
  • Sur Facebook
  • Sur Twitter avec le #Débats1
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK