Terrorisme et secret professionnel des CPAS: action d'assistants sociaux en commission

L'action s'est déroulée dans le calme, les assistants sociaux ont été évacués après trois minutes. 
2 images
L'action s'est déroulée dans le calme, les assistants sociaux ont été évacués après trois minutes.  - © T.D. Quach

Plusieurs professeurs et étudiants, futurs assistants sociaux, ont perturbé le début de la séance du jour en commission terrorisme à la Chambre via une action muette.

Des défenseurs du secret professionnel des CPAS sont apparus à la tribune réservée au public de la salle de commission en arborant des t-shirts sur lesquels il était inscrit: "Assistant social, pas flic". Par cette action, ils ont exprimé leur désaccord par rapport à la proposition de loi de la N-VA de lever le secret professionnel des travailleurs sociaux dans le cadre d’enquêtes terroristes

Professeurs et futurs assistants sociaux

L'action s'est déroulée dans le calme, les assistants sociaux ont été évacués après trois minutes. Il s'agit du groupe "Ecole en colère", composé de professeurs et d'étudiants de l'IESSID, une haute école d'Ixelles qui forme des futurs assistants sociaux. 

La proposition de loi a finalement été approuvée en commission. "Nous ne sommes pas étonnés par cette décision, commente Sébastien Gratoir, membre du groupe "Ecole en colère". Il faut absolument que cela se sache, nous espérons une mobilisation collective contre cette proposition de loi avant qu'elle soit votée en séance plénière".

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir