Terrorisme: trois arrestations lors de perquisitions en Région bruxelloise

Une dizaine de personnes ont été privées de liberté
Une dizaine de personnes ont été privées de liberté - © Jonas Hamers / ImageGlobe - BELGAIMAGE

Des perquisitions ce mardi matin à Molenbeek-Saint-Jean, Koekelberg, Schaerbeek et Etterbeek dans le cadre d'un dossier terrorisme. Dix personnes ont été emmenées pour audition, des ordinateurs et des téléphones ont été saisis. 

Le parquet fédéral précise mardi soir que le juge d'instruction de Liège spécialisé en matière de terrorisme a placé trois personnes sous mandat d'arrêt, après les avoir inculpées de participation aux activités d'un groupe terroriste.

Il s'agit de Azzeddine K., né en 1990, de nationalité française, de Marianna A., née en 1984, de nationalité belge et de Mohamed O., né en 1992, de nationalité belge.

Les 7 autres personnes qui avaient été privées de liberté ont été entendues par la police judiciaire fédérale et ensuite remises en liberté par le magistrat instructeur.

Il s’agit d’un dossier, ouvert il y a plusieurs mois, lié à une filière de recrutement de djihadistes. Ce réseau aurait amené plusieurs individus à se rendre en Syrie et l’objectif du voyage était de rejoindre le groupe terroriste État islamique.

Dix personnes étaient dans le collimateur de la justice. Plusieurs de ces individus sont rentrés des zones de combat alors que d’autres ont un profil de recruteur. Neufs perquisitions ont été menées. 

Ramifications à Liège

Toutes les perquisitions ont eu lieu ce mardi en Région bruxelloise, mais le dossier a aussi des ramifications à Liège. C’est d’ailleurs la police judiciaire de Liège qui mène les auditions. Plusieurs services ont travaillé sur cette affaire. L’enquête a débuté il y a quelques mois. Elle n’a aucun rapport avec les attentats de Paris, aucun rapport non plus avec la menace qui a pesé sur Bruxelles.

Ce dossier concerne un réseau de recrutement de djihadiste. Il y a encore, en effet, Belgique, des candidats au départ pour les zones de combat. Les autorités évaluent à 221 le nombre de ces candidats potentiels. Selon les chiffres officiels, 289 Belges sont encore actuellement en Syrie. 117 sont déjà rentrés au pays.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK