Terrasses, couvre-feu, événements culturels, voici toutes les décisions du Comité de concertation de ce 23 avril

Le Comité de concertation réuni ce vendredi s'est à nouveau penché sur les mesures liées au Covid-19. Au centre des discussions : la réouverture de l’Horeca et de la culture. 

Peu avant 17h, de premières décisions sont tombées. Dès 18h15, la conférence de presse est venue les officialiser. Le Premier ministre Alexander De Croo s’est tout d’abord montré enthousiaste face à la progression de la campagne de vaccination. " Nous avons atteint – et de loin dépassé – le pourcentage des 70% des personnes de plus de 75 ans vaccinées [avec une première dose]", a-t-il commencé par annoncer.

Terrasses autorisées à partir du 8 mai et jusqu’à 22h

Dans le secteur de l’Horeca, les restaurants et cafés vont bien pouvoir rouvrir le samedi 8 mai et accueillir les clients en terrasse de 8h jusqu’à 22 heures. Ce seront des terrasses assises. Quatre personnes par table seront autorisées, sauf pour les familles nombreuses. Une terrasse ne pourra accueillir qu’un maximum de 50 personnes.

Le port du masque sera obligatoire pour le personnel en permanence. Les clients devront aussi porter le masque lorsqu’ils se lèvent de table. Ces clients pourront se lever pour aller aux toilettes. En revanche, le service au bar sera impossible, des règles semblables à celles qui prévalaient lors de la dernière période d’ouverture des cafés et restaurants en 2020. Précisions qu’il faudra 1m50 entre les sièges de tables différentes.

Le couvre-feu sera également levé à partir du 8 mai et remplacé par une interdiction de rassemblement de plus de 3 personnes, entre minuit et 5h.

Des événements à l’extérieur limités à 50 personnes

Également au programme : la réouverture progressive du secteur événementiel et de la culture. Un premier assouplissement dans le cadre du plan " plein air " a été annoncé.

Dès le 8 mai, 50 personnes pourront assister à des évènements à l’extérieur. En parallèle, des événements tests seront organisés à l’intérieur.


A lire aussi: Comité de concertation: la culture devra encore attendre


En juin, les événements à l’intérieur et à l’extérieur avec 200 personnes devraient être autorisés. Le port du masque sera obligatoire et les participants devront rester assis et respecter la distanciation. Cet assouplissement est conditionné à deux critères : l’avancement de la campagne de vaccination (avec 80% des personnes souffrant de comorbidités vaccinées) et le taux d’occupation des soins intensifs (maximum 500 patients covid).

Camps de jeunes et activités sportives

A partir du 8 mai, les activités organisées dans des clubs sportifs ou associations seront autorisées à l’extérieur avec un maximum de 25 participants. Et ce, pour tous les âges, sans public et sans nuitée. Les enfants jusqu’à 12 ans inclus peuvent se retrouver à l’intérieur avec 10 participants maximum.

À partir du 25 juin, les activités organisées à l’intérieur et à l’extérieur seront autorisées avec un maximum de 50 participants. Les camps de jeunes – avec nuitées – seront autorisés à partir de cette même date.

Les foires et brocantes et marchés aux puces non professionnels, seront également autorisés à partir de juin.

Salaire garanti pour les travailleurs du secteur des titres services

Autre décision prise ce vendredi, celle d’autoriser les travailleurs du secteur des titres-services, de suspendre leurs prestations devant une situation sanitaire dangereuse. Et ce, en conservant la totalité de leur salaire. Le risque de se retrouver en présence de personnes infectées est en effet particulièrement élevé pour les prestataires de ces services.

Un prochain Comité de concertation le 11 mai

Un nouveau Comité de concertation aura lieu le 11 mai pour préciser ce qu’il se passera après les mois de mai et juin.

Les différents ministres ont tous souligné l’importance de se faire vacciner. Le Premier ministre Alexander De Croo a ainsi déclaré : "Faites-vous vacciner. Il n’y a rien de plus urgent que de se faire vacciner. C’est le taux de vaccination qui est déterminant pour donner la liberté à l’entièreté de la population […] On peut museler le variant britannique avec le vaccin. Mais ceux qui ne sont pas encore vaccinés doivent se montrer prudents".

Le Premier ministre parle aussi d'une situation actuelle difficile dans les hôpitaux, mais qui va dans le bon sens. Il évoque la diminution du nombre des patients en soins intensifs pour raison de Covid-19, "même si ce chiffre est toujours élevé, il est passé de 950 à 900 en une semaine", souligne-t-il. 

Le secteur culturel avait proposé un plan alternatif

Le secteur culturel avait déposé sur la table du gouvernement et du Gems, le groupe d’experts, un plan alternatif. Celui-ci proposait un déconfinement progressif des lieux de culture, en fonction de l’évolution de la pandémie, de l’évolution de la vaccination et du nombre d’hospitalisations.


A lire aussi : Still standing for culture se déconfine du 30 avril au 8 mai avec ou sans autorisation, demandez le programme


Dans son plan alternatif, le secteur culturel avait proposé d’autoriser, à partir du 8 mai, des événements rassemblant 200 personnes à l’extérieur et 100 personnes à l’intérieur.

Rappelons que certains lieux culturels ont déjà annoncé une réouverture dès le 30 avril, indépendamment des autorisations qui seraient ou pas accordées.

JT du 23/04/2021 - Codeco : Déconfiner prudemment

Comité de concertation du 23 avril 2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK