Purge en Turquie: une centaine d'officiers turcs de l'OTAN demande l'asile en Belgique

Tentative de coup d'Etat en Turquie - Otan: une centaine d'officiers turcs limogés a demandé l'asile en Belgique
Tentative de coup d'Etat en Turquie - Otan: une centaine d'officiers turcs limogés a demandé l'asile en Belgique - © Belga

"Plus d'une centaine" de familles d'officiers turcs rattachés à l'OTAN, licenciés dans la grande purge qui a suivi le coup d'Etat manqué de cet été, ont demandé l'asile à la Belgique, écrit samedi La Libre Belgique. Désormais accusés par le gouvernement turc d'être des terroristes, ces officiers se retrouvent sans salaire et n'osent pas rentrer au pays: 19 l'ont fait et ont été jetés en prison, selon un colonel limogé interrogé par le journal.

Tortures et arrestations arbitraires

Il est également question de torture et d'arrestations arbitraires, selon une source interne.Selon le quotidien, 42 des 53 officiers turcs basés au siège de l'Otan à Haren ont été mis à pied et 80 sur 100 ont perdu leur emploi au Shape, basé à Casteau. Au total, "environ 450 des 600 positions turques dans les différentes implantations de l'Otan (dont les bases de Ramstein en Allemagne, de Norfolk aux Etats-Unis et de Naples en Italie) auraient été vidées".