Télécoms: les prix baissent mais pas encore suffisamment

RTBF
RTBF - © RTBF

Les prix des télécommunications ont baissé pour l'internet et les télécommunications mobiles mais pas suffisamment pour la téléphonie fixe qui n'a enregistré qu'une baisse de 7% entre 2007 et 2008, selon le Baromètre des prix télécom, présenté par le ministre pour l'Entreprise et la Simplification administrative Vincent Van Quickenborne et réalisé par Mason and Hogan&Hartson pour l'IBPT.

Le prix de l'accès à internet baisse en 2009 dans les différentes catégories d'abonnements par rapport à fin 2007: internet standard (20 euros en moyenne soit -35%), internet rapide (35 euros soit -17%) et internet ultra-rapide (42 euros soit -18%). Le volume moyen utilisé pour l'internet standard est d'1,5 GB, 6,5GB pour l'internet rapide et ultra-rapide.

L'internet demeure toutefois cher en Belgique car "la baisse des prix ne s'applique qu'aux nouveaux clients", note le SPF Economie. Les clients existants ont reçu plus de vitesse de surf et de téléchargement mais pas de baisse de prix. Selon l'IBPT et le SPF Economie, le client doit prendre l'offre qui couvre ses besoins et pour la moitié des Belges, une formule à 20 euros par mois leur conviendrait. Par ailleurs, de nouvelles mesures permettront au consommateur de connaître une fois par an, en lisant sa facture, l'offre la plus adaptée pour lui. La possibilité sera aussi donnée au consommateur de pouvoir changer son plan tarifaire chez leur opérateur une fois par an sans frais.

Actuellement, Belgacom et Telenet détiennent 80% du marché de l'internet en Belgique. Si Belgacom est présent partout dans le pays, sa présence est renforcée au sud du pays tandis que Telenet possède la plus grosse part du marché en Flandre, son marché d'origine. Le marché de la large bande stagne en Belgique. Les tarifs sont restés stables ces dernières années mais restent chers par rapport aux pays de référence de l'OCDE, selon Mason and Hogan&Hartson. La Belgique demeure plus chère pour l'internet à large bande que la France, la GB ou encore les Pays-Bas. L'achat de packs combinant télévision et internet devient une solution pour faire baisser les prix.

La téléphonie fixe reste très chère et n'a enregistré qu'une baisse des prix de 7% entre 2007 et 2008. "30 euros pour la ligne fixe et les appels, c'est trop. Toutefois, le prix des appels fixes vers les GSM baissera grâce aux actions de l'IBPT", souligne le SPF Economie.

Les prix des communications mobiles (GSM) ont baissé de 16 à 31% entre fin 2008 et le premier trimestre 2009. Pour bénéficier de tarifs intéressants, le consommateur doit plus que jamais comparer les différentes offres.

Le ministre Vincent Van Quickenborne a présenté nouvel outil pour les consommateurs destiné à comparer les prix des différentes offres en matière de télécoms. Le site http://www.meilleurtarif.be devrait permettre aux consommateurs de comparer les prix et de trouver l'offre qui lui convient.

L'enquête du baromètre des télécoms a été réalisée par Mason and Hogan&Hartson pour l'IBPT.

(Belga)

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK