Tax-On-Web a de plus en plus de succès, mais attention aux délais

En moyenne, 5000 déclarations sont enregistrées par heure via Tax-on-web. Un chiffre qui risque d'augmenter ces prochains jours, mais pas de quoi faire planter le système selon Florence Angelici, porte-parole du SPF Finances : "Les serveurs du SPF Finances sont virtuels, et donc en fonction du type d’activité et de l’actualité, en fait, on met à la disposition un plus grand nombre de serveurs et des machines plus puissantes".

Une nécessité puisque Tax on web séduit de plus en plus le contribuable. Ce lundi, le SPF Finances comptabilisait 11% de déclarations sur le Web en plus que l'année dernière.

Ces deux derniers jours, on s’attend donc à quelques ralentissements tout au plus en cas de forte d'affluence. Si vous souhaitez surfer plus vite, évitez donc certains créneaux horaires : "Entre 20 heures et 24 heures, les contribuables ont tendance à être plus nombreux pour remplir leur déclaration. En sachant que cela va entraîner un léger ralentissement, mais cela n’empêchera pas les contribuables de remplir leur déclaration". Aucune excuse donc pour rendre sa déclaration en retard ? "Non, d’autant plus que Tax on web est ouvert depuis le 24 avril", poursuit la porte-parole.

Pour les retardataires, des amendes ou des accroissements d’impôts sont prévus. 

P.Y. Meugens

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK