Syrie: le père de Jejoen brièvement détenu par un groupe radical

Lorsque Dimitri Bontinck est entré en contact avec le groupe radical, mardi, il aurait été séparé des deux journalistes qui l'accompagnaient. "Il a été menotté et brutalement interrogé", a expliqué son avocat. "Ils voulaient vérifier son histoire, savoir s'il était réellement à la recherche de son fils, s'assurer qu'il n'était pas un espion."

Le père du jeune Belge a été libéré après cet interrogatoire, selon l'avocat. Il ne compte pas abandonner et aurait même déjà pris contact avec un autre groupe. Dimitri Bontinck aurait confié à son avocat que plusieurs jeunes étrangers faisaient partie du groupe qui l'a brièvement détenu.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK