Suite aux élections, grand chambardement au Parlement wallon

Elections communales, suite et pas encore fin. En Wallonie, c’est aujourd’hui la date limite pour le dépôt des pactes de majorité. Il s’agit du document officiel qui reprend le nom des groupes politiques qui ont décidé de s’unir pour constituer une nouvelle coalition communale, ainsi que l’identité du bourgmestre, de ses échevins et du président du conseil. Une procédure locale qui a aussi un grand impact sur le parlement régional.

En vertu du décret sur le décumul des mandats, une quinzaine de députés wallons s’apprêtent en effet à quitter les bancs parlementaires pour devenir (ou rester) bourgmestre, échevin ou président du CPAS. 

Au PS, il s’agit de Véronique Bonni, Jean-Marc Dupont, Déborah Géradon, Bruno Lefebvre, Dimitri Legasse, Maurice Mottard et Alain Onkelinx.

Au MR, c’est le cas de Philippe Bracaval, Christine Defraigne, Jordan Godfriaux, Patrick Lecerf, Carine Lecomte et Valérie Warzée-Caverenne.

Et au cdh, c’est Isabelle Stommen qui s'en va bientôt. Pascal Baurain cèdera pour sa part son siège à Savine Moucheron, futur ex-échevine de Mons qui redevient parlementaire.

15 nouveaux départs, après beaucoup d’autres

Une quinzaine de députés en partance, c’est un nouveau renouvellement de 20% du parlement wallon. Et ces va-et-vient ne sont pas les premiers. Le parlement régional a même radicalement changé de visage en moins de 5 ans.

75 députés ont été élus en 2014. Et après ces nouvelles modifications, il en restera moins de 2/3. Dans certains cas, on a même vu 4 mandataires se succéder sur un même siège !

Certains sont devenus ministres, l’un a été désigné gouverneur, une autre est décédée. Mais c’est surtout l’entrée en vigueur - en 2 temps - de ce fameux décret décumul qui est la cause de ces démissions et prestations de serment en cascade. Des changements certainement pas favorables à la continuité du travail de l’assemblée régionale.

Le Parlement wallon new-look devrait être installé avant Noël. Et pour moins de 6 mois…

Reportage dans notre journal de la mi-journée:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK