Station polaire Reine Elisabeth: l'Etat se passera d'Alain Hubert

La rupture entre l'Etat belge et la Fondation polaire internationale présidée par l'explorateur Alain Hubert paraît définitivement consommée.

Le gouvernement vient de s'adjoindre les services de deux des personnages clés de l'entourage d'Hubert, Johan Berte et Kristof Soete, respectivement co-concepteur et chef mécanicien de la station, rapporte samedi Le Soir (lien payant).

Pour la somme de 1,6 million d'euros, la SPRL AntarctiQ, créée par les deux hommes à la fin du mois d'août, est chargée de reprendre le contrôle de la station, de la préparer pour la prochaine saison et d'en assurer le bon fonctionnement.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK