Stade national: et si on refédéralisait le sport? Chiche!, répond Vervoort

Rudi Vervoort prendrait bien Alexander De Croo au mot.
Rudi Vervoort prendrait bien Alexander De Croo au mot. - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

Le dossier pourri de l'Eurostadium n'aura donc pas de chapitre Euro 2020, comme l'a annoncé l'UEFA ce jeudi. Et au fédéral, si l'on en est arrivé là, c'est la faute à la Région Bruxelles-Capitale et sa gestion du dossier. "Farce", "fiasco"... Même le mot "refédéralisation" est prononcé.

"On doit réfléchir pour éviter à l'avenir une deuxième farce", a déclaré le vice-Premier ministre Kris Peeters (CD&V) au micro de la RTBF.

"Ne pas laisser faire ça au niveau régional"

Évoquant un "fiasco", le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders (MR) a lui pointé "un manque de concertation, essentiellement à l'initiative du gouvernement bruxellois qui a voulu avancer seul".

Quant au vice-Premier ministre Alexander De Croo (Open Vld), il n'hésite pas à revoir la copie institutionnel: "Le fédéralisme fonctionne en Belgique quand, de temps en temps, on arrive à aller tous dans la même direction. Dans certains domaines, ce serait quand même mieux de ne pas laisser faire ça au niveau régional... Il y a des intérêts nationaux, et même européens, que l'on doit gérer".

"Refédéraliser? Qu'il le fasse!"

Face à cette déclaration, le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort (PS) ricane doucement: "S'il veut refédéraliser les sports, qu'il le fasse! Mais j'ai quelques craintes quant à sa capacité à y arriver, parce que je ne suis pas convaincu qu'on ait envie, en Flandre, de refédéraliser la politique sportive".

"J'ai envie de prendre au mot ceux qui aujourd'hui disent qu'on aurait mieux fait de faire autrement... Mais, messieurs, allez-y, quoi! Faites-le et apportez-nous la démonstration de votre capacité à porter un projet fédéral, ce qui à la base est votre compétence", conclut le socialiste.

Le reportage du JT de 13 heures :

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK