Sous pression, le fils de collaborateur Jan Tollenaere rend sa carte de la N-VA

Capture d'écran
Capture d'écran - © VRT

La N-VA se débarasse d'un membre au pedigree problématique. Jan Tollenaere, 79 ans, fils de collaborateur, avait taxé les Juifs de parasites, profiteurs et arrogants dans un documentaire de la VRT diffusé cette semaine. L'affaire a gêné la N-VA, qui a demandé à ce qu'il rende sa carte de parti.  

Dans la série historique élaborée par la VRT et Canvas, "Enfants de la collaboration", Jan Tollenaere fait partie de ceux qui ne regrettent pas grand chose. Estimant que Hitler n'était pas un criminel, il met en doute l'Holocauste "récupérée pour en tirer de l'argent" et affiche toute sa détestation pour les Juifs. De quoi provoquer des réactions en chaîne.

Le forum flamand des organisations juives regrette qu'une chaîne publique s'ouvre à des négationnistes et antisémites. L'université d'Utrecht où le fils Tollenaere a enseigné s'est distanciée de son ex-professeur. Le magazine anversois "Joods actueel" veut l'attaquer en justice. Restait la réaction politique, Tollenaere étant membre de la N-VA.

La section de Turnhout a demandé à le voir mais l'homme a décidé de rendre sa carte. Ouf de soulagement de la direction du parti hier soir qui conclut que "son discours ne cadrait pas avec la conception du parti et les valeurs démocratiques défendues par ses membres".

Jan Tollenaere est le fils de Reimond Tollenaere, collaborateur flamand chargé de la propagande au sein du parti flamingand VNV. Il était partisan de l'indépendance de la Flandre avec l'aide de l'Allemagne et est décédé sur le front de l'Est sous l'uniforme de la Waffen SS.