Soudanais torturés: Theo Francken a présenté ses excuses à Charles Michel

Le secrétaire d'État à l'Asile et la Migration Theo Francken (N-VA) a présenté ses excuses au Premier ministre Charles Michel (MR) après ses déclarations de jeudi dans l'affaire des rapatriés soudanais, a indiqué ce vendredi le cabinet du chef du gouvernement.

Charles Michel confirme que la motion votée par les quatre partis de la majorité sera mise en œuvre. Ce texte demande au gouvernement d'exécuter les réponses données jeudi par le Premier ministre en séance plénière.

"La migration est un gros dossier, souvent chargé en émotion, a indiqué Theo Francken dans un tweet ce vendredi matin. J'aime bien travailler avec le Premier. Cela restera comme ça. Maintenant, continuons à travailler pour trouver des solutions."

"Je lui (au Premier ministre, ndlr) ai présenté mes excuses"

Comme lors de chaque polémique, le secrétaire d'État est largement critiqué, et pas seulement par des partis d'opposition. Ce vendredi matin, c'est l'ancien ministre des Affaires étrangères et commissaire européen Karel De Gucht (Open Vld) qui a effectué une sortie dans Het Laatste Nieuws, déclarant que Theo Francken "ne peut plus demeurer secrétaire d'État".

Interrogé ce vendredi matin par VTM, Kris Peeters (CD&V), le ministre de l'Emploi, a déclaré qu'une démission de Theo Francken n'était "pas à l'ordre du jour". Un avis partagé par le vice-Premier ministre Alexander De Croo (Open Vld).

>>> A lire aussi: aucun membre du gouvernement ne réclame la démission de Theo Francken

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK