Sophie Wilmès : "Nous avons estimé qu'aller voir les gens qu'on aime est un déplacement essentiel"

Le Conseil National de Sécurité a décidé ce mercredi d'autoriser dès le dimanche 10 mai chaque famille à accueillir jusqu'à quatre personnes, toujours les mêmes. Invitée au journal télévisé de la RTBF, la Première ministre Sophie Wilmès a expliqué qu'il était "plus que temps" de rendre de la chaleur humaine au citoyen. "Nous avons reçu beaucoup de lettres et de messages, qui nous faisaient vraiment sentir que, après 8 semaines de confinement, une détresse psychologique a fini par s'installer. On n'est pas fait pour ne pas être près des gens qu'on aime".

Mais elle a immédiatement insisté pour que, lors des visites, chacun "respecte les distances de sécurité. Ce n'est pas parce qu'une grand-mère vient à la maison pour une vitesse quelle doit rester trop longtemps. Je sais qu'on préférerait mille fois prendre ses petites-filles dans ses bras et faire un gros câlin, mais ce n'est pas encore permis. Pour les personnes âgées et les personnes fragiles c'est fondamental : quand on garde ses distances, on leur témoigne aussi de l'amour parce qu'on les protège".

"Nous avons estimé qu'aller voir les gens qu'on aime est un déplacement essentiel", quelle que soit la distance, a ajouté Sophie Wilmès.


►►► À lire aussi : Toutes les infos sur le coronavirus


Pourquoi le port du masque n'est-il pas obligatoire dans les magasins, alors qu'il l'est dans les transports en commun? "Nous sommes conseillés par des groupes d'experts. Le Risk Management Group recommande le masque mais ne le rend pas obligatoire. Dans les magasins le masque est fortement recommandé, mais cela veut dire que vous avez aussi la liberté de pouvoir le mettre si vous le souhaitez. La règle est différente pour l'employeur et son personnel : un guide est en préparation et qui sera disponible sur le site du SPF Economie. Il donnera une série de conseils pour les relations employeurs-employés, mais aussi entre les employés et les clients".

Les fleuristes ne pourront pas être ouverts ce dimanche, jour de la Fête des mères. "La Fête des mères, ce n'est pas que des fleurs, il peut y avoir d'autres cadeaux mais, avant tout, c'est se retrouver", a-t-elle conclu.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK