Sophie Wilmès (MR) : "Comme militante, je soutiendrai Georges-Louis Bouchez"

Sophie Wilmès (MR): "Comme militante, je soutiendrai Georges-Louis Bouchez"
Sophie Wilmès (MR): "Comme militante, je soutiendrai Georges-Louis Bouchez" - © Tous droits réservés

Sophie Wilmès (MR), ministre fédéral du Budget et négociatrice est notre invité ce jeudi matin. Sophie Wilmès pourrait remplacer Charles Michel au poste de Premier ministre. Mais son nom a également été cité comme candidate possible à la présidence du MR sans pourtant avoir remis sa candidature. Le conseil du MR s’est penché ce lundi matin sur la recevabilité des candidatures à la présidence du MR. 5 d’entre elles sont finalement validées, celles de Denis Ducarme, Georges-Louis Bouchez, Philippe Goffin, Christine Defraigne, et Clémentine Barzin (voir ici les portraits).

Sophie Wilmès explique son choix pour choisir un nouveau président : "je soutiendrai Georges-Louis Bouchez. C’est un homme intelligent, il peut inscrire le parti dans la modernité et c’est quelqu’un qui n’a pas peur du débat. Il y a 5 candidats avec des qualités, chacun au sein du parti à la liberté de faire son choix."

Concernant le budget

Cette semaine la Belgique a remis son budget à l’Europe :"Nous avons remis un budget à politique inchangée, du moment que nous n’avons pas de gouvernement fédéral. Ce n’est pas un budget pour du beurre, mais c’est un budget qui est dénué de mesures politiques. Quand nous aurons un gouvernement fédéral nous pourrons prendre des mesures structurelles qui se traduisent dans le budget. La situation se dégrade de jour en jour et ce n’est pas une situation nouvelle, les coûts du vieillissement pèsent de plus en plus, de manière exponentielle dans ce budget, il nous faut donc vite un gouvernement fédéral de plein exercice".

On parle de 12 milliards de déficit d’ici la fin de législature en 2024, Sophie Wilmès confirme : "Ce chiffre est vrai, mais je n’imagine pas que nous n’ayons pas de gouvernement d’ici 2024."

Situation au fédéral

Le 8 octobre dernier, Rudy Demotte (PS) et Geert Bourgeois (N-VA) sortaient du Palais Royal chargé d’une mission de préformation. Le Roi attend leur rapport pour le 4 novembre. Sophie Wilmès commente cette actualité : "Ce que je trouve intéressant c’est de voir Rudy Demotte qui appelle également à un dialogue avec N-VA. La préformation c’est quoi ? C’est la volonté des deux grandes familles politiques de travailler ensemble à un projet et j’espère que cela va donner un coup d’accélérateur à ces négociations. Le MR sera présent aussi pour négocier et compte bien imposer ses marqueurs dans le débat. Le monde n’attend pas la Belgique pour évoluer."

Candidate première ministre ?

Sophie Wilmès pourrait remplacer Charles Michel au poste de Premier ministre. En tout cas si aucun accord de coalition n’est trouvé au fédéral avant le départ de Charles Michel pour la présidence du Conseil européen, soit le 1er décembre, soit même un peu plus tôt pour lui laisser le temps de préparer son agenda européen et notamment la présidence d’un premier sommet européen le 12 décembre."La question ne se pose pas en rôle, la question se pose en prise de responsabilités. J’ai un intérêt particulier pour le fédéral et j’essayerai de faire au mieux dans l’intérêt de mon pays. Mais la question ne se pose pas encore au sein du MR" conclu Sophie Wilmès.

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK