Sophie Wilmès a fait son discours à la Chambre devant dix députés

Sophie Wilmès face à un parlement quasi vide
Sophie Wilmès face à un parlement quasi vide - © La Chambre

Mesures de prudence oblige, le Parlement a dû adapter son organisation. Impossible de réunir 150 députés et tout un gouvernement dans un lieu clos, la déclaration d’investiture de Sophie Wilmès s'est donc faite en comité restreint.

Uniquement le kern et les chefs de groupes

Le gouvernement n'était pas présent dans son ensemble. Seuls les membres du Kern ont été autorisés à pénétrer dans l’hémicycle, soit Sophie Wilmès, David Clarinval (MR), Koen Genns (CD & V) et Alexander De Croo (Open Vld).

Du côté des députés, seuls les chefs de groupes ont assisté au discours, les autres députés pouvaient regarder la vidéo Live de la Chambre s’ils voulaient entendre la Première ministre.

Vote papier

48 heures après la déclaration de la Première, il doit normalement y avoir un débat. Là aussi, cela se passera uniquement avec les membres du Kern et le représentant de chaque parti. Chacun aura dix minutes pour s’exprimer.

Reste à voter, et là, il faut que tous les députés puissent faire entendre sa voix. Du coup, cela se fera via un vote papier. Plusieurs urnes pourraient même être réparties dans plusieurs salles de la Chambre pour éviter un maximum les contacts.

Bref, il s’agit de trouver un équilibre entre les mesures sanitaires et le maintien du contrôle démocratique du parlement. Voilà en tout cas une séance qui restera dans longtemps dans les mémoires

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK