Baromètre: 5 ans après la crise bancaire, le chagrin des Belges

 5 ans après la faillite de Lehman Brothers, Quel effet la crise financière a-t-elle eu sur les Belges?
4 images
5 ans après la faillite de Lehman Brothers, Quel effet la crise financière a-t-elle eu sur les Belges? - © ANDREAS GEBERT - IMAGEGLOBE

Le Grand Baromètre RTBF-La Libre-Dedicated Research: 5 ans pratiquement jour pour jour après la faillite de la banque d'affaires Lehman Brothers, Quel effet la crise financière a-t-elle eu sur les Belges?

On l’ignorait encore le 15 septembre 2008 mais cette faillite annonçait la crise financière puis économique la plus violente depuis les années 1930. Une crise qui allait changer en profondeur le paysage bancaire belge, puisque Fortis, première banque du pays à l'époque, allait être cédée à BNP Paribas et que le groupe Dexia serait démantelé. Notre sondage montre que de nombreux Belges y ont laissé des plumes financières.

 

Plus de 30% des Belges impactés par la crise bancaire

30% des Belges interrogés par l'institut de sondage Dedicated Research reconnaissent avoir été affectés par les problèmes des banques. Les placements financiers qu'ils avaient faits à l'époque leur ont fait perdre de l'argent.

Il s'agit sans doute des propriétaires d'actions Fortis, dont la valeur avait chuté à presque rien au plus fort de la crise financière à l'automne 2008. Autres victimes de la crise financière, les clients de la banque islandaise kaupthing, dont l'épargne avait été bloquée pendant presque 1 an, sans plus produire d’intérêt.

L’Etat a-t-il bien géré la crise?

Autre élément du sondage, 44% des Belges interrogés estiment que le gouvernement fédéral a géré assez mal -voire très mal- la crise des banques. 36% des Belges pensent en revanche que cette gestion publique d'une crise bancaire privée a été assez bonne. Les autres ne savent pas trop et préfèrent ne pas se prononcer.

Enfin, à la question de savoir si le gouvernement fédéral a pris suffisamment de mesures pour réguler le secteur bancaire, une majorité assez nette se dégage pour dire que non, l'Etat n'en fait pas assez en la matière.

 

Michel Gassée

Et aussi