Sommet de l’Otan : Alexander De Croo se dit "satisfait", les Etats membres ont plaidé pour un "renforcement de la consultation politique"

Après le sommet de l’Otan qui s’est déroulé ce lundi matin à Bruxelles, le Premier ministre Alexander De Croo (Open Vld) s’est dit "satisfait" de ce "premier volet" de discussions en présence du président américain Joe Biden, en attendant la rencontre avec le Roi, puis les présidents des institutions européennes, ce mardi.

Lors du point presse, le Premier ministre a rappelé que l’Otan est "un partenariat de sécurité, de valeur pour la démocratie comme le respect des droits humains". Un partenariat qui a ses obligations, comme le précise l’article 5 du traité de l’Atlantique Nord : lorsqu’un des Etats partenaires est attaqué, les autres doivent le soutenir. "Les Etats-Unis ont été très clairs, de leur point de vue, c’est l’élément le plus important, et on peut compter sur eux", affirme Alexander De Croo.


►►► À lire aussi : Sommet de l’OTAN à Bruxelles : en rang serré


Les Etats membres ont discuté de l’agenda 2030, avec comme élément principal, le "renforcement de la consultation au niveau politique", explique le Premier ministre. "Les années précédentes, on a vu trop souvent que certains partenaires prenaient des décisions par rapport à la sécurité qui n’étaient pas en consultation et que clairement, ça affaiblit un partnership comme l’Otan", regrette-t-il.

La question de la sécurité et plus particulièrement des menaces contre la démocratie, a été évoquée. "Plusieurs pays ont mentionné que l’érosion de la démocratie dans le monde est probablement l’une des plus grandes contraintes pour les pays partenaires de l’Otan", conclut Alexander De Croo. Il a également été question de cybersécurité, après les récentes attaques qui ont frappé l’Europe et les États-Unis.

"Le fait de travailler ensemble, de partager de l’information, de se défendre les uns les autres est très important", a ajouté Alexander De Croo au micro de la RTBF. Il était important également de montrer que le statut de la Belgique a évolué ces derniers mois. "La Belgique s’est montrée presque comme une puissance mondiale dans la fabrication des vaccins, estime le Premier ministre. Si le G7 veut fournir 1 milliard de vaccins dans le monde entier, la Belgique jouera un rôle important."


►►► À lire aussi: OTAN: "Il faudrait 4% de PIB de financement par Etat membre pour une défense efficace"


Alexander De Croo s’est également félicité de la teneur de ce sommet à Bruxelles. "Je pense que nous montrons qu’il y a peut-être cinq-six villes dans le monde où ce genre de discussions peut avoir lieu, et Bruxelles a une expertise énorme dans ce domaine", a affirmé le Premier ministre.

Journal télévisé du 14/06/2021 :

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK