Soixante jeunes chercheurs d'emploi bruxellois apprennent à coder

Soixante jeunes chercheurs d'emploi bruxellois apprennent à coder
Soixante jeunes chercheurs d'emploi bruxellois apprennent à coder - © JOE RAEDLE - AFP

Soixante jeunes chercheurs d'emploi bruxellois ont été initiés samedi au codage lors d'un événement organisé par les services publics de l'emploi et de la formation, Molengeek et l'École 19. L'objectif était de les "inciter à se former dans ce secteur en plein boom", explique Actiris.

"Selon une récente étude de Start-up.be, l'écosystème tech bruxellois a créé 3000 emplois dans la capitale depuis 2010. Le rythme de création d'emplois dans le digital ne cesse de s'accélérer. D'autres études affirment que dans les trois prochaines années, pas moins de 30.000 emplois seront vacants en Belgique dans ce domaine", souligne Actiris dans un communiqué. "C'est dans ce contexte qu'Actiris, le VDAB et Bruxelles Formation ont décidé de s'associer avec l'École 19 et Molengeek afin d'organiser #CrackDuCode à destination des jeunes chercheurs d'emploi de moins de 30 ans."

L'événement était animé pour deux YouTubeurs bruxellois: Abdel en vrai et MolemSisters. "Sans développeurs Web, pas d'Instagram, pas de Snapchat, pas de YouTube ¿ Et donc pas de YouTubeurs", ont voulu souligner les organisateurs.

Cette initiative a aussi permis de mettre en avant l'École 19 et Molengeek, "deux établissements qui offrent des formations ne requérant pas l'obtention préalable d'un diplôme". Ces formations sont gratuites et s'adressent notamment aux jeunes qui ont décroché du système scolaire classique.

"Parmi les jeunes chercheurs d'emploi bruxellois de moins de 30 ans inscrits chez Actiris, 43% n'ont pas obtenu le diplôme de l'enseignement secondaire supérieur (CESS). Or, les besoins en emplois faiblement qualifiés ne sont que de 10%. Dans la lutte contre le chômage des jeunes, des initiatives telles que #CrackDuCode contribuent à réduire ce 'mismatch' et à rapprocher l'offre de la demande d'emploi", conclut Actiris.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK