Soins de santé: les partenaires sociaux "muselés", selon Solidaris

Soins de santé: les partenaires sociaux "muselés", selon Solidaris
Soins de santé: les partenaires sociaux "muselés", selon Solidaris - © SISKA GREMMELPREZ - BELGA

La Mutualité socialiste dénonce l'évincement du comité de l'assurance de l'Inami, organe au sein duquel siègent organismes assureurs et dispensateurs de soins, dans la confection du Budget des soins de santé qui sera proposé lundi au Conseil général de l'Institut. Le gouvernement s'est substitué au comité de l'assurance, observe la Mutualité socialiste.

Selon son secrétaire général, l'ancien ministre PS Jean-Pascal Labille, le gouvernement entend "museler purement et simplement les partenaires sociaux", ce qui constitue une "rupture importante avec notre modèle social belge".

De plus, la proposition budgétaire n'est à ce stade connue de personne. Le Conseil général, au sein duquel siègent également les partenaires sociaux, ne découvrira l'épure que lundi. "En empêchant les acteurs des soins de santé d'analyser comme il se doit le projet de budget 2015, le Gouvernement contribue à faire des soins de santé une variable d'ajustement de son assainissement budgétaire, au détriment bien évidemment de l'ensemble des patients du pays. C'est là un grave précédent que ne peut tolérer Solidaris - Mutualité socialiste", a regretté Jean-Pascal Labille.

Ce dernier a invité le gouvernement, qui dit placer la concertation sociale au cœur de sa politique - à joindre la parole aux actes en daignant respecter l'ensemble des acteurs des soins de santé parmi lesquels se trouvent les patients eux-mêmes.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK