SNCB: préavis de grève du SACT confirmé pour tous les samedis de l'été

Le SACT confirme son préavis de grève pour chaque samedi à partir du 18 juillet.
Le SACT confirme son préavis de grève pour chaque samedi à partir du 18 juillet. - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Les affiliés du syndicat autonome des conducteurs de train (SACT) ont voté à l'unanimité le maintien du préavis d'actions, a indiqué le porte-parole du syndicat vendredi à l'agence Belga.

Les conducteurs de train affiliés au syndicat observeront donc des arrêts de travail tous les samedis, de trois heures du matin jusqu'à trois heures du matin les dimanches, entre le 18 juillet et le 29 août. Le syndicat, qui ne siège pas en commission paritaire et affirme représenter un tiers de 3 800 conducteurs de train, revendique de meilleures conditions salariales et dénonce entre autres des conditions de travail particulièrement difficiles pour les conducteurs.

Le SACT demande également qu'il soit mis fin au système de cotation lors de l'évaluation des conducteurs. Une réunion s'est tenue mercredi avec HR Rail Si celle-ci n'a pas été "mauvaise", le syndicat regrette que la direction se soit contentée de répondre aux questions posées sans une seule fois prendre position, préférant "se rentrancher derrière le plan de la ministre Galant".

Des actions seront donc menées tous les samedis des vacances d'été à partir du 18 juillet. Aucune nouvelle réunion n'est prévue entre les parties, HR Rail ayant prévenu le syndicat qu'elle refuserait tout dialogue si la menace d'actions était maintenue.

Galant : "Le SACT est un syndicat corporatiste qui prend en otage les voyageurs"

La ministre de la Mobilité, Jacqueline Galant, a jugé "irréalisables, inacceptables et irresponsables" les revendications du syndicat autonome des conducteurs de train (SACT). "Le SACT est un syndicat corporatiste qui prend en otage les voyageurs", a-t-elle réagi.

La SNCB déplore elle aussi ce genre d'actions "qui pénalisent directement les gens qui veulent se rendre à la Côte", ils étaient plus d'1,5 million l'an dernier. Les chemins de fer conseillent dès à présent aux usagers de se renseigner avant de se rendre en gare les prochains samedis et assurent qu'ils feront leur maximum pour limiter l'impact des perturbations. Des perturbations difficiles à évaluer puisque "la situation dépendra du type d'actions menées par le syndicat mais également du suivi du mouvement".

Les bourgmestres du littoral écriront une lettre au SACT

"Nous avons attendu les négociations de cette semaine, mais nous écrirons lundi une lettre au syndicat autonome des conducteurs de train SACT", a déclaré vendredi Patrick De Klerck, président de l'association des bourgmestres de la Côte, en réaction à l'annonce de la confirmation par le SACT de son préavis de grève pour tous les samedis de l'été.

"Notre sentiment reste le même. Plus de 30 000 touristes d'un jour, qui génèrent environ 1,1 million d'euros en une journée, sont concernés, et ce durant sept samedis. Les conducteurs de train prennent les navetteurs et les touristes en otage."

Avec le gouverneur de la province, Patrick De Klerck écrira une lettre au syndicat après le week-end. "Nous espérions jusqu'à présent une avancée dans les négociations avec le SACT. Nous allons leur écrire pour les inciter à évaluer une nouvelle fois les conséquences de leur action."

De plus, si ces 30 000 touristes prennent la route de la mer, d'importants embarras de circulation pourraient être enregistrés, déplorent encore les bourgmestres du littoral.

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK