SNCB: Navetteurs.be contre un service minimum mais pour un encadrement du droit de grève

SNCB: Navetteurs.be contre un service minimum mais pour un encadrement du droit de grève
SNCB: Navetteurs.be contre un service minimum mais pour un encadrement du droit de grève - © Belga

L'association de voyageurs Navetteurs.be se prononce contre la mise en place d'un "service minimum" en cas de grève sur le réseau ferroviaire, a-t-elle annoncé samedi après une réunion de son conseil d'administration.

"Le droit de grève est un droit fondamental et démocratique très important qui a été durement obtenu et qui reste le garant des acquis sociaux et de la protection des travailleurs", souligne Navetteurs.be dans un communiqué. "Il faut dès lors le préserver mais ne pas en abuser, en l'utilisant comme ultime recours et en privilégiant le dialogue social tant que celui-ci est encore possible."

L'association estime cependant que le fait de reconnaître le droit de grève doit entraîner en contrepartie une reconnaissance du droit au travail et du droit de se déplacer librement.

C'est pourquoi, elle se dit plutôt en faveur de l'instauration d'un encadrement strict du droit de grève. Un tel encadrement permettrait, selon Navetteurs.be, d'éviter ou de sanctionner les mouvements de grève spontanés, le blocage du personnel non gréviste mais aussi les entraves à la circulation des trains.

Par ailleurs, l'association rappelle que la question du service minimum devrait faire l'objet d'un débat public et ne pas uniquement résulter d'"un accord entre partis".


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK