SNCB/Infrabel: un médecin licencié dénonce des irrégularités dans le suivi des cheminots

SNCB/Infrabel: un médecin licencié dénonce des irrégularités dans le suivi des cheminots
SNCB/Infrabel: un médecin licencié dénonce des irrégularités dans le suivi des cheminots - © JASPER JACOBS - BELGA

Un médecin engagé au service de prévention et de protection au travail des cheminots (CPS) puis licencié après quatre mois, a déposé une plainte formelle à l'Ordre des médecins et à la Commission pour la protection de la vie privée, dénonçant de graves dysfonctionnements et des irrégularités dans ce service, rapporte L'Echo jeudi.

Le docteur Geert Seynaeve, qui était responsable du département Surveillance médicale et certification au sein du CPS, a également envoyé un courrier aux CEO de la SNCB et d'Infrabel, ainsi qu'à des responsables du CPS, pour tirer la sonnette d'alarme.

L'existence de pratiques anormales est par ailleurs confirmée par un autre travailleur licencié pour "raisons urgentes" après quelques semaines, écrit le quotidien.

Violations du secret médical

Il est notamment question de violations du secret médical des agents, selon le docteur Geert Seynaeve, mais aussi de chiffres tronqués communiqués par le CPS à la SNCB et à Infrabel quant aux cheminots aptes ou inaptes à la fonction à laquelle ils sont destinés. La banque de données ne serait pas fiable, et le CPS manquerait d'indépendance par rapport au groupe SNCB. La surveillance médicale du personnel ferroviaire est lacunaire, accuse-t-il.

Le médecin et l'informaticien licenciés affirment tous deux avoir été mis à la porte après avoir tenté de pointer les dysfonctionnements et irrégularités observés.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK