SNCB et Infrabel: les systèmes de sécurité épinglés

RTBF
RTBF - © RTBF

L'organisation des systèmes de sécurité pour les trains, GSM-R et ETCS, par la SNCB et Infrabel, peut être améliorée, tout comme le suivi de ces projets d'investissement, a estimé la Cour des comptes dans son nouveau rapport sur la sécurité ferroviaire.

Ce rapport s'inscrit dans le cadre du travail parlementaire qui a débuté après la catastrophe de Buizingen, qui a coûté la vie à 19 personnes et fait 150 blessés le 15 février dernier.

D'après le rapport de la Cour des comptes, des indications montrent qu'il était possible d'améliorer l'organisation et le management des projets GSM-R (GSM-Rail) et ETCS (European Train Control System) lors de la période étudiée (1999-2009). C'est maintenant au Parlement de déterminer dans quelle mesure la mauvaise gestion et le manque de management des projets cités ont entraîné du retard dans la mise en place des systèmes de sécurité. La Cour des comptes souligne toutefois que "la complexité des projets (GSM-R et ETCS) ne peut pas être minimalisée".

Le système GSM-R permet de converser et de communiquer des données alors que l'ETCS est le système européen d'assistance des trains.

Le rapport sur la sécurité ferroviaire a été envoyé le 16 août au secrétaire d'Etat à la Mobilité Etienne Schouppe (CD&V), à la ministre des Entreprises Publiques Inge Vervotte (CD&V), au président de la Chambre André Flahaut (PS), à Infrabel, à la SNCB et à la SNCB Holding.

Infrabel réagit: accélération la mise en place du système TBL1+

Infrabel a souligné que "la sécurité est la priorité absolue", en réaction au rapport de la Cour des comptes sur la sécurité ferroviaire. Le gestionnaire du réseau a indiqué que la mise en place du nouveau système TBL1+ "a encore été accélérée après l'accident de Buizingen".

Environ 650 signaux étaient équipés du TBL1+ début 2010 et ils étaient 1250 en août. Le but d'Infrabel est d'en équiper 87%, soit 4200 signaux, d'ici fin 2012, comparativement au premier objectif de 80% en 2013.

"Cette accélération de la mise en place du système TBL1+ était la plus rapide possible et ce, sans perturber la circulation des trains. Nous étions conscients que le monde extérieur attendait un signal et nous avons tout fait pour resserrer le planning au maximum", a expliqué le porte-parole d'Infrabel Bram De Saedeleer. "Ici ou là, une ligne devra être fermée pendant un week-end moins chargé afin d'installer le système en toute sécurité. L'accélération de la mise en place est suivie chaque semaine et se déroule parfaitement selon le schéma".

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK